Magazine Politique

nouvelles des fronts et de la mémoire courte

Publié le 14 octobre 2013 par Pjjp44

nouvelles des fronts et de la mémoire courte
mais z'aussi
Gardons les terres de Notre Dame des Landes AGO-Vinci a obtenu une ordonnance sur requête qui interdit les semis et plantations sur la ZAD à partir du 3 octobre et pour 3 mois.
Les agriculteurs veulent continuer à semer et récolter cet automne.
C’est pourquoi l’ADECA fait appel de cette ordonnance auprès des tribunaux concernés.
Pour que continue la vie sur la ZAD, pour que le projet d’aéroport soit enterré, l'ADECA invite les opposants au projet à venir à soutenir cette action et propose deux rendez-vous de rassemblements :
- le mardi 15 octobre à 10h00 au tribunal de grande instance de St Nazaire. Une présence massive est souhaitée ;
- le jeudi 17 octobre à 9h00 au tribunal de grande instance de Nantes,  pour ceux qui le peuvent.
Appel soutenu par les collectifs COPAIN et sème ta Zad.
Appel relayé par l’ACIPA et la coordination des opposants.     nouvelles des fronts et de la mémoire courte                                                              \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\

nouvelles des fronts et de la mémoire courte envoi de Philippe
    [[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[
nouvelles des fronts et de la mémoire courte
 illustration source: Toile

Danger de lepénisation

"A l'instant où j'écris ces lignes, on apprend que le parti de Martine Le Pen est en bonne place dans les prévisions de vote aux municipales. Elle a d'ailleurs exigé que l'on ne prétende plus que le FN est un parti d'extrême droite. Il n'est même plus totalement insensé de penser que le Front pourrait un jour accéder au pouvoir en France sous sa forme actuelle ou une autre. Les journalistes et les politiques divers vont sans doute continuer à mettre de l'eau dans leur vin jusqu'à ce que celui-ci devienne transparent; Certes, chacun sait que les 4/5e du programme sont irréalisables pour des raisons d'engagement d'Etat antérieurs, de pragmatisme et de réalisme, mais il n'empêche que l'on ne peut s'empêcher d'avoir la trouille. Une trouille non pas due à la montée de l'extrême-droite en France mais plutôt à la naïveté de tant de nos concitoyens prêts à avaler tout cru les sornettes les plus démagogiques et illusoires. Rappelons pourtant que la gestion d'une ville ne se fait pas avec de l'idéologie mais avec de la technicité et du travail de terrain au quotidien. Le Front National a déjà dirigé des municipalités en France, cela n'a pas été un grand succès. A Vitrolles, la mairie a appliqué son programme de préférence nationale, oubliant la réalité de la gestion, une prime de 5000 francs était à l'époque attribuée aux enfants français nés de parents européens. La ville s'est heurtée à la justice pour discrimination. Le réel a rattrapé les élus qui peu à peu ont perdu pied et ont déçu leurs électeurs à qui ils avaient promis un "nettoyage ethnique". Dans les quatre villes conquises, on a retiré les subventions aux associations qui travaillaient dans les quartiers populaires pour les redistribuer aux anciens combattants ou associations de Pieds Noirs, comme à Toulon où les problèmes de gestion  et de réalisme ont conduit à des fautes graves de gestion et à des liquidations judiciaires. Peu à peu, un népotisme s'est instauré partout, la famille avant la compétence semble avoir été le maître mot des élus du FN, à Vitrolles, à Orange, à Toulon, les fonctionnaires municipaux ont été écartés au profit de militants du FN qui n'avaient d'autres compétences que leur allégeance au parti. Le FN ne put appliquer son programme en face de la législation nationale, les impôts ont augmenté, la Cour des comptes a dressé des rapports accablants. il y aura de nombreuses condamnations pour malversation et même subornation de témoin dans des affaires de meurtres. Nulle part l'expérience n'a été concluante et les électeurs du Front ont eux-mêmes été déçus. Alors? Pourquoi retenter l'expérience? Contraignons plutôt nos élus actuels à mieux travailler au service de leurs concitoyens...Allons les voir, discutons, participons à la vie locale, pesons sur la politique autrement que le jour du vote..."

-Etienne Liébig- Lien Social-n°1121-
nouvelles des fronts et de la mémoire courte illustration source: toile


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines