Magazine Médias

The Walking Dead Saison 4 [Critique | Season Premiere]

Publié le 14 octobre 2013 par Kevin Halgand @CineCinephile

the_walking_dead_la_banniere_speciale_comic-con_de_la_saison_4_1

"Après une épidémie ayant transformé la quasi-totalité de la population américaine et mondiale en « rôdeurs » ou mort-vivant, un groupe d’hommes et de femmes mené par le shérif-adjoint du comté de Kings, Rick Grimes, tente de survivre… Ensemble, ils vont tant bien que mal faire face à ce nouveau monde devenu méconnaissable, à travers leur périple dans le sud profond des États-Unis."

Nouvelle saison avec pas moins de 16 épisodes, la série adulée par les amateurs de sang et de chair fraîche alias The Walking Dead est de retour avec la saison 4. Nommé "30 Days Without an Accident", ce premier épisode s’avère être une excellente introduction pour cette nouvelle saison. A la fois plus rythmé, mais aussi mieux écrit que l’intégralité de la saison 3, cet épisode permet aux spectateurs de retrouvé ces personnages favoris, mais aussi d’en découvrir de nouveaux. Plus énigmatiques, mais également plus déterminés que jamais, les nouveaux personnages s’avèrent assez mystérieux. Notamment en ce qui concerne le couple découvert par Rick dans les bois. Le camp des survivants s’est agrandi à la fin de la troisième saison et de ce fait, certains seront très rapidement mis en valeur afin de faire comprendre aux spectateurs qu’ils seront très importants pour l’épisode ou bien pour la saison dans son intégralité.

Assez faible au niveau de son scénario, la troisième saison était très décevante au vu du potentiel émotionnel que pouvait représenté les personnages principaux et même secondaires. Les scénaristes l’ont bien compris et ils ont mis davantage l’accent sur la surprise et sur l’émotion dès le premier épisode. Les personnages vont être confrontés à des dilemmes. Dilemmes qui vont apporter le thème de la mort et de l’acharnement du virus sur les différents organismes. Vivants seuls et reclus depuis plusieurs années, les personnages les plus faibles se doivent de craquer psychologiquement parlant. Certains frôleront la mort, d’autres l’accepteront et d’autres la forceront à venir à eux. Ce thème est bien introduit, mais il faut maintenant qu’il soit bien traité sur la longueur. Le gros problème de cette série est sa longueur.

Réussir à faire un scénario palpitant et qui mette en avant plus de dix personnages de la meilleure manière qui soit durant près de 16 épisodes est très difficile. On s’attend à ce que plusieurs épisodes soient sans intérêt, mais il faut que le fil rouge de la saison soit assez rocambolesque et surprenant pour nous tenir en haleine sur toute la longueur. Il faudra également compter sur un nombre conséquent de scènes d’actions. Dans cet épisode, on retiendra notamment une excellente scène se déroulant dans un petit commerce. Impressionnante, dynamique et ponctuée de rebondissements, elle permet au spectateur de s’immerger pleinement dans l’épisode. Un meilleur scénario et plus de dynamisme. Voilà ce que nous promet le nouveau showrunnner Scott Gimple et voilà ce qu’on espère avoir sur les 16 épisodes que comptera cette 4e saison de The Walking Dead.

The-Walking-Dead-Saison-4-Critique
The-Walking-Dead-Saison-4
The-Walking-Dead-Saison-4-Critique-Rick


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kevin Halgand 7634 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog