Magazine Humour

5 Conseils concrets pour devenir le nouveau Norman

Publié le 15 octobre 2013 par Blog Youhumour @youhumour

Devenir un web-humoriste à succès n’est pas donné à tout le monde. Tout le monde aspire à être le nouveau Norman ou Cyprien mais le marché est déjà bien saturé.
Voici quelques conseils concrets pour vous aider à vous faire une place dans la sphère du web.

  • Trouvez votre style

L’une des choses les plus difficiles est de savoir de quoi vous voulez parler. Quel est votre style ? Votre originalité? Qu’est-ce que vous proposez de différent de ce qui existe déjà ?

Commencez par visionner un maximum de vidéos pour être parfaitement au courant de ce qui existe dans le genre « face cam ». Surtout ne copiez pas les autres mais essayez de trouver votre style unique.
Le plus souvent, les artistes du web comme MisterV ou Natoo s’inspirent de leur propre vie et de situations qui parlent aussi à l’internaute. D’autres, en revanche, comme Antoine Daniel, préfère commenter les vidéos du net avec des textes humoristiques tandis que Jerome Niel de « La Ferme Jerome » se moque des artistes musicaux en les parodiant.

Quand vous cherchez des idées, ne vous bridez pas, écrivez tout ce qui passe par la tête. Si ce que vous écrivez vous amuse, il y a des chances pour que ça amuse les autres même si hélas, ça n’est pas automatique. Lorsque votre texte est prêt, testez le auprès de vos proches puis réécrivez-le pour l’améliorer encore et encore.

Pour vous aider, filmer vous. Votre première vidéo n’a pas besoin d’être très longue, mieux vaut 3 minutes percutantes que 9 minutes qui trainent en longueur.

  • Filmez-vous

Avant de faire votre vidéo, commencez par en faire une maquette avec un smartphone pour avoir une première idée du rendu final. Regardez ensuite cette maquette avec un oeil critique et recommencez jusqu’à ce que vous soyez satisfait. Passez ensuite à la vidéo définitive.

5 conseils pour devenir web humoriste

De nombreux podcasteurs amateurs négligent souvent leurs vidéos en se filmant simplement dans une pièce en  jour avec une webcam de mauvaise qualité. N’oubliez surtout pas que le décor fait partie intégrante de votre image. Un texte humoristique, même bien écrit, perd en efficacité si vous ne maitrisez pas l’image de votre podcast. Soyez créatif, professionnel et créez vous une image et un arrière-plan qui vous mettent en valeur.

N’hésitez pas à vous inspirer des web-humoristes qui cartonnent pour créer votre propre image.

  •  Elaborez votre image

La première chose qui va vous démarquer des autres humoristes est votre nom de scène. Est-il facile à retenir, à prononcer, à retenir par les internautes?

Votre pseudonyme est un outil de communication qui permet à votre public de vous retrouver et vous identifier rapidement alors réfléchissez bien à choisir entre un nom original et un nom commun qui n’est pas encore utilisé. Créez un pseudonyme qui sera facilement retrouvée par les internautes lors de leur recherche sur les moteurs de recherche comme Google, Bing ou Safari pour être sûr d’apparaître dans les première pages. Choisissez un nom court, facile à retenir et surtout qui colle à votre personnalité et à l’univers que vous proposez à l’auditoire mais évitez de créer la confusion en proposant un nom trop original avec une prononciation difficile.

Encore une fois, référez vous aux pionniers de l’humour du net : Alors que Norman et JulienJosselin ont choisi leur vrai nom, MisterV, Kemar et Nanoo ont préféré un court pseudonyme pour être retenu.

5 conseils pour devenir web humoriste

A ses débuts, Cyprien refusait de porter ses lunettes dans ses vidéos mais il s’est vite aperçut que c’était ce qui le différenciait des autres humoristes du web. Aujourd’hui, c’est devenu sa « tenue de scène ».
L’identité visuelle est un élément aussi important que le décor et le nom de scène. Les humoristes médiatisés l’ont bien compris. Anne Roumanoff se représente toujours sur scène habillée de rouge et Kévin Razy joue toujours ses sketchs avec un sweat. Inutile d’agresser les yeux de l’internautes en portant un costume de clown mais ayez un look facilement identifiable et récurrent dans chacune de vos vidéos.

  • Maitrisez votre vidéo

Natoo, Kemar, Norman et les autres humoristes issus d’internet n’ont généralement pas une grosse équipe pour filmer leur podcast. La majorité d’entre-eux est seul et utilise une simple webcam ou une caméra numérique mais tous l’utilisent de la bonne manière pour s’adresser à l’auditoire.

Pour éviter tout tremblement, la caméra doit être stable. Privilégiez si possible une caméra stable sinon fixez la caméra sur un trépied. Evitez d’abuser des zooms ou de mouvements de caméra lorsque vous êtes face à l’objectif, et pour chaque séquence, essayer de marquer des pauses qui vous permettrons de faciliter le montage par la suite.

Comme dans certaines vidéos de Norman, alternez les angles de vues fixes lors des mini sketchs mais n’oubliez surtout pas l’éclairage . Que vous choisissiez une webcam, un smartphone ou une caméra sachez utiliser la lumière à votre avantage en la plaçant toujours face à vous. Aussi, pensez à vous filmer dans un endroit calme pour éviter les bruits parasites qui rendront votre texte inaudible. Si possible, privilégiez un micro externe.

Enfin, le montage est un élément déterminant lorsque vous diffusez votre podcast car elle vous permet de souligner votre créativité et votre originalité. Même si Cyprien, Natoo et, Mister V utilisent la même mécanique que le stand-up, c’est par le montage vidéo et les effets spéciaux qu’il parviennent à se différencier.

Prenez les meilleurs séquences de vos rushs (prise de vues telles qu’elles apparaissent avant le montage) de différentes prises et surtout variez le rythme de votre vidéo en alternant les angles de vues et les sketchs. Evitez d’utiliser des transitions trop longues qui pourraient ennuyer l’internaute et ajouter un fond sonore ou une musique discrète.

Enfin, au générique n’oubliez pas de remercier l’auditoire et proposez lui de s’abonner à votre chaîne et de partager la vidéo auprès de leur amis pour provoquer le buzz.

  • Utilisez le buzz

Postez votre vidéo sur différentes plateformes de vidéos comme Youtube, Dailymotion, Vimeo, WatTV, Metacafé, MySpace, Google+ et le Lab de Youhumour.com pour accéder à une nouvelle audience plus critique et utilisez les avis pour améliorer votre texte ou votre prestation scénique.

Lorsque votre vidéo est en ligne, utiliser le buzz est primordial lorsque les abonnés de votre chaîne se comptent sur les doigts d’une main. Bien sûr, n’hésitez pas à relayer votre vidéo sur les réseaux sociaux ou dans les commentaires en évitant de « spammer ».

Provoquez le buzz en fonction du thème que vous abordez ou la façon de le présenter. Prenez exemple sur Hugo Dessioux, le web-humoriste de la chaîne « Hugo tout seul » qui a réalisé plus de 5 millions de vues avec le podcast intitulé « j’ai toujours voulu être noir« .

Soyez assez créatif et visible pour être relayé par des bloggeurs influents. En plus, de gagner en visibilité et en notoriété, ces plateformes crédibiliserons votre contenu. N’hésitez pas à créer votre site, votre blog, votre compte Twitter et votre page Facebook lorsque que vous aurez atteint un nombre conséquent d’abonnés et enfin soyez patient. Selon Cyprien, il y a des humoristes qui peuvent poster des vidéos qui seront vues des années plus tard avant de faire le buzz.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blog Youhumour 5024 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine