Magazine Golf

Passer au vert

Publié le 05 mai 2008 par Brigitte Contois

Effet printemps ou simple tendance du moment, le vert fait parler de lui. Qu’il soit écolo, bio, développement durable, il est bon de miser sur le tapis vert quel que soit la vocation ou l’allusion, vous en retirerez forcément le bénéfice d’être dans le coup. Déjà le jardinage est tendance, qu’il soit efficace ou simple sur le balcon, en plus il est bon d’être équitable comme avec l’arrosoir fait à partir de feuilles de métal chez Nature et Découverte (19,95€). Mais le jardin et la pelouse se déclinent aussi à l’intérieur. Particulièrement psychédélique le tapis rond vert avec des petits ronds blancs lumineux agrémentés de leds chez Habitat pour 65€ (de quoi rêver de plein de petites balles blanches la nuit). On a aussi un porte-manteau vert de forme arbuste avec des petits oiseaux aussi en métal laqué chez Incidence à 85€. Pour les plus atteints de chlorophylle, il y a le gros fauteuil en imitation gazon de forme cubique chez Coming B pour la poignée de billets verts à 497€. Le bio et le vert se met dans les assiettes et aussi sur les assiettes avec celles chez Geneviève Lethu imprimées d’herbes des champs et de pâquerettes (entre §,80 et 8,90€). Même les murs deviennent verts avec promo sur le papier peint « Arc » chez Saint-Maclou à -20%. On peut se lâcher sur tous les stickers dans la cuisine ou sur les murs qui manquent d’originalité bucolique avec fleurs, coquelicots, iris, touffes et joncs, tout est disponible dans tous les magasins. Certes cela fait plus rough que fairway mais restons humble face à Dame Nature. Je passe sur les légumes de saison comme l’asperge verte où les recettes fleurissent sur chaque page de revues, jointes aux essais sur le kiwi. Smoothies et potages se déclinent verts avec avocats ou fèves. L’habit est vert, que ce soit dans la couleur (émeraude, fluo, colvert, sapin) ou la texture variant du bambou ou coton bio. Tout est vert même dans les cosmétiques, peut-être allons nous réhabiliter officiellement le concombre en rondelles sur le visage. Il suffit de rester en circulation car même dans les pubs, c’est le perroquet vert qui laisse passer le 4x4 urbain. Si vous devenez vert de jalousie de la meilleure adaptation à la verte attitude du voisin ou de la belle sœur, évitez de virez au rouge de colère ou sur le compte bancaire, peut-être l’automne verra une nouvelle tendance ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines