Magazine

Déclaration Finale du Congrès des Etudiants Turcs de France

Publié le 05 mai 2008 par Alex Ruben

DECLARATION FINALE DU CONGRES DES ETUDIANTS TURCS DE FRANCE

Etudiants ayant participé aux Congrès des Etudiants Turcs de France, Nous sommes heureux et honorés de s’être rassemblés à l’occasion de cette première rencontre tenue à Strasbourg. Les vecteurs ayant permis la mise en marche de cette union, n’ont jamais été la résultante d’un nationalisme réactionnaire à la vision étroite mais le fruit d’une volonté constructive et multiculturelle. Il a été démontré de part l’intérêt véhiculé par les étudiants de licence, master, doctorat venus des quatre coins de la France, ainsi que de l’ambiance sincère qui prédomina les deux jours, oh combien ce genre de rencontre était bénéfique et nécessaire. Il a été émis une volonté commune de voir se réitérer et ce de manière constante la tenue d’un congrès annuel réunissant les étudiants Turcs de France.

Nous avons trouvé lors du Congrès, dont le contenu s’est enrichi grâce à la participation de précieux académiciens, chercheurs, hommes d’affaires, journalistes, l’occasion d’aborder et d’approfondir sans préjugés les questions nous intéressant tant en notre qualité d’étudiant que de membre de la société dans laquelle nous évoluons.

Nous sommes convaincus que les rapports entre l’Union européenne et la Turquie doivent se poursuivre en vu d’une « adhésion pleine », cependant les deux parties ont à charge et ce dans l’intérêt de chacun, de peser les avantages et inconvénients au cours de ce processus. L’implication des étudiants turcs d’Europe y contribuera sans conteste.

Pour renforcer et élargir la très vieille amitié franco-turque, nous savons qu’il incombe de grandes responsabilités à nous, jeunes membres de la communauté turque de France. Nous adhérons à l’idée que les étudiants franco-turcs ne se cantonneront plus à jouer un simple rôle de figurant au grès des fluctuations quotidiennes politiques mais que nous serons candidats à endosser un rôle actif à même de donner forme aux lendemains.

Nous épousons l’idée commune qui tend à accorder au sein de nos priorités, en marge de nos droits sociaux une place à nos aspirations individuelles et à nos attentes. Ainsi nous sommes conscients des avantages et des innombrables opportunités que nous procure la détention d’une double langue et d’une double culture. Nous sommes de ce fait persuadés par l’idée que les jeunes Turcs qui brillent dans bien des domaines contribueront à harmoniser le paysage social et à diversifier la vie culturelle de la France.

Nous pensons que le Congrès, en renforçant la communication entre les étudiants qui font face aux mêmes problèmes mais qui détiennent un acquis culturels propres, contribuera à encourager les initiatives sur le plan académique et social. Ce dernier a permis de mettre en lumière une fois de plus les problèmes que nous rencontrons tous au cours de nos vies d’étudiants (hébergement, emploi, bourse, adaptation...) mais a également permis l’émergence d’opinions et de projets variés et qui ont par la suite fait l’objet de débats. Nous allons nous évertuer à attirer l’attention des institutions et des structures qui traitent de ces sujets afin de les inciter à réaliser et ce de façon concrète de nouveaux projets.

Nous véhiculons aussi le souhait de donner naissance à un organe de communication durable qui viendra renforcer l’échange entre les étudiants Turcs.

D’autre part, il a été approuvé la mise en place de réunion d’information (étudiants – acteurs du monde du travail) permettant d’envisager l’avenir postuniversitaire ainsi que l’établissement d’instances d’informations qui permettront aux élèves encore au stade du lycée de choisir leurs filières universitaires en fonction de leurs capacités, de leurs affinités et de leurs aspirations. Il va être mis en place afin de permettre le partage des expériences acquises dans le domaine académique et professionnel, une banque d’information commune.

Nous devons donner la priorité, durant la période post-Congrès, à la réalisation de différents projets relevant des domaines sociaux, culturels, scientifiques, et éducatifs et ce en vu de la saison culturelle qui débutera à la mi-2009 qui sera dédiée en France à la Turquie. Les fils conducteurs qui guideront nos entreprises seront les valeurs humaines et la volonté constante de préserver la paix sociale. Nous sommes convaincus que la communauté turque a entre les mains d’importantes opportunités qui lui permettront de se présenter au mieux, ayons par exemple à l’idée l’élection d’Istanbul au titre honorifique de capitale culturelle européenne en 2010. Nous espérons que le Congrès des Etudiants Turcs de France puisse servir d’exemple et soit un facteur incitatif aux autres acteurs de la société civile turque.

Avril 2008, Strasbourg

413 étudiants Franco-turcs poursuivant leurs études en France

http://www.turkogrencikongresi.com/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog