Magazine Santé

ALZHEIMER: Ces diurétiques et antihypertenseurs qui réduisent de moitié le risque de démence – Neurology

Publié le 20 octobre 2013 par Santelog @santelog

Des diurétiques ou certains antihypertenseurs – les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA-II)- permettent de juguler la maladie d’Alzheimer, révèle cette étude de la Johns Hopkins, publiée dans la revue Neurology. Les conclusions montrent que certains médicaments pour la pression artérielle entraînent une diminution de moitié du risque de démence, chez les patients âgés ayant une cognition normale.

ALZHEIMER: Ces diurétiques et antihypertenseurs qui réduisent de moitié le risque de démence  – Neurology
Les chercheurs de la Johns Hopkins menés par le Pr Sevil Yasar, professeur adjoint de médecine gériatrique, ont travaillé sur les données de plus de 3.069 Américains âgés de 75 à 96 ans, sans démence au départ, participant à une étude cohorte sur les effets du ginkgo biloba sur la maladie d’Alzheimer. Ces patients prenaient soit des diurétiques (n=351), soit des ARA-II (n=140), soit des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) (n=324), soit des inhibiteurs calciques (n=333), soit des bêta-bloquants (n=457).

L’analyse montre que,

·   l’utilisation des diurétiques, des ARA et des ECA est associée à un risque réduit de démence liée à Alzheimer d’au moins 50%.

·   Les diurétiques sont même associés à un risque réduit de 50% du risque de démence chez les patients présentant (déjà) une déficience cognitive légère.

·   En revanche, les bêta-bloquants et les inhibiteurs calciques ne montrent aucune association avec une réduction du risque.

HTA et démence : L’hypertension artérielle est déjà un facteur de risque majeur bien connu de démence, mais les résultats suggérés ici, signalent en plus une meilleure efficacité de certains de ces médicaments dans le contrôle de la pression sanguine. Les chercheurs encouragent donc les cliniciens à choisir l’option antihypertenseur optimisant non seulement le contrôle de la pression mais également la réduction du risque de démence.

L’effet réduction du risque de démence de certains antihypertenseurs reste donc à creuser, y compris avec l’imagerie cérébrale pour mieux comprendre le processus biologique derrière cette association et pouvoir identifier de nouvelles cibles pharmacologiques permettant de retarder la progression de la démence dans la maladie d’Alzheimer.

Source: Neurology doi: 10.1212/WNL.0b013e3182a35228 September 3, 2013 Antihypertensive drugs decrease risk of Alzheimer disease et Communiqué Johns Hopkins Medicine (Visuel)Blood Pressure Drugs Shown to Decrease Risk of Alzheimer’s Disease Dementia

ALZHEIMER: Ces diurétiques et antihypertenseurs qui réduisent de moitié le risque de démence  – Neurology
Accéder aux dernières actualités sur la Maladie d’Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d’Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine