Magazine Musique

TV : CrazySexyCool l’histoire des TLC, notre avis.

Publié le 24 octobre 2013 par Diesemag @diesemag

CrazySexyCool: The TLC Story, ou l’histoire d’un girls band « Street but not ghetto »… en 104 minutes!

Comme annoncé dans la bande-annonce ci-dessus, l’histoire du plus célèbre trio de Rnb/HipHop/Pop TLC, groupe mondialement reconnu, réalisé par Charles Stone III, écrit par Kate Lanier et produit par les deux membres restants (T-Boz et Chili) a été diffusée le 21 octobre sur la célèbre chaîne musicale VH1 rassemblant ainsi plus de 4.5 millions de téléspectateurs. Côté casting on retrouve dans le rôle de Chili : Keke Palmer, celui de T-Boz : Drew Sidora et pour interpréter celui de la très regréttée Left Eye : Lil Mama.

TLC Crazy

Pour nous, TLC : Tionne ‘T-Boz’ Watkins, Lisa ‘Left-Eye’ Lopes and Rozonda ‘Chilli’ Thomas, trio originaire d’Atlanta, groupe légendaire, est en lien direct notre adolescence. Ce groupe représentait la gente féminine dans toute sa splendeur avec son style musical et vestimentaire unique, son flow pêchu ainsi que son Girl-power attitude! Comment alors retranscrire tout cela à l’écran? Tout simplement en respectant les codes (langage, look, flow) et la personnalité de chaque membre du groupe. Contrairement à d’autres biopics, nous sommes tout de suite plongés dans le décor, nous avions l’impression d’être à nouveau dans les années 90′, à la bonne époque comme on aime souvent le dire, quand nous portions encore des baggys. Nous n’allons pas vous raconter l’histoire mais disons simplement que cette dernière est authentique avec pour seul mot d’ordre : la vérité! Pour le jeune public, il s’agit là d’une découverte, pour notre génération (30-35 ans) c’est une pluie de souvenirs, et de fous rires en musique.

Raconté par T-Boz, l’histoire relate les débuts difficiles du trio : de leur formation, à leur signature chez Laface Records, de leur explosion mondiale et surtout de l’envers du décor incluant leurs problèmes financiers, la maladie de T-Boz (Drépanocytose), la relation amoureuse de Chili avec leur producteur Dallas ainsi que l’éternel combat de Lisa contre ses vieux démons.

tlc
D’après Tionne et Rozonda (les deux membres restants), ces hauts et bas sont retranscrits avec beaucoup de réalisme confient-elles au média Power 105., surtout les aspects de la relation abusive que nous avions avec notre ex-manager l’ex-chanteuse Pepples. C’était même soft! plaisantent-elles. Nous avons surtout découvert des jeunes femmes attachantes, drôles, fofolles et qui dansent extrêmement bien à travers les trois actrices qui jouent merveilleusement bien leurs rôles. Chapeau bas quant à la prestation de Lil Mama (nous ne sommes pas fana de cette fille pourtant) mais elle nous a juste bluffé dans le rôle de Left Eye, tant la ressemblance fut étonnante.

#Avis : beaucoup de nostalgie, de découverte également, nous avons adoré la reproduction des scènes des vidéos clips de I ain’t too proud to beg, Scrubs, ou Waterfalls. Les scènes émouvantes de Chili à l’hôpital, en session d’enregistrement de Creep, Left Eye en thérapie de groupe après avoir brûlé la maison de son petit ami qui déclare « No one is listening. I’m not invisible. I’m right here… » et enfin une T-Boz dans les bras de sa maman chantant pour sa fille. Oui de l’émotion, snif snif, nous en avons eu à travers le récit d’un trio intemporel ayant vendu plus de 65 millions d’albums (selon la RIAA) dans le monde mais qui a quand même été ruiné, volé par un manager sans scrupules.

Et vous la #teamdiesemag qu’avez-vous pensé de ce documentaire? Quelle est votre chanson préférée? Dites nous tout!

Actu TLC : compilation en préparation avec de nouvelles chansons dont « Meant to be » qu’on peut entendre à la fin de ce biopic durant une session de studio.

Le nouveau titre de TLC « Meant to be » :

TLC « Diggin on you » :



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Diesemag 18637 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte