Magazine Séries

Critiques Séries : American Horror Story - Coven. Saison 3. Episode 3.

Publié le 24 octobre 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2013-10-24-14h24m28s219.png

American Horror Story : Coven // Saison 3. Episode 3. The Replacements.


On sent que quelque chose a changé dans American Horror Story. En effet, Ryan Murphy et Brad Falchuk semblent avoir voulu rendre leur série beaucoup plus calme cette année. Je n’ai pas l’impression de retrouver le rythme effréné des deux premières saisons. La première saison enchainait les thématiques horrifiques diverses et variées et la saison 2 suivait encore cette mécanique mais avec un fil rouge beaucoup plus présent. Mais avant toute chose, cet épisode écrit par James Wong (Destination Finale) parvient à nous plonger dans l’univers de la saison de façon différente. Notamment car cet épisode permet à American Horror Story de prendre des risques et de faire évoluer son histoire de façon plutôt efficace. Je n’ai aucun reproche à faire à cette saison pour le moment et ce même si je sais qu’elle en déçoit plus d’un. Mais au fond c’est la même série avec une histoire différente. On s’éloigne aussi petit à petit de l’univers de la petite sorcellerie afin de donner une ambiance beaucoup plus sombre à l’histoire. C’était à mon humble avis le but de « The Replacements » qui permet d’entrer dans le vif du sujet après l’introduction faite dans les deux premiers épisodes.
Il y a aussi quelque chose qui me fascine dans cette série. American Horror Story arrive à nous laisser des images dans la tête et non pas vraiment autre chose. C’est en tout cas ce que j’ai envie de croire. La série insère donc dans le cerveau du téléspectateur des images plutôt que des intrigues. Des images étranges, un peu comme si l’on avait des pièces de puzzle et qu’il fallait le reconstruire. Il y a de tout un tas de choses que j’ai aimé dans cet épisode mais encore une fois ce sont les détails qui font American Horror Story et non pas vraiment la chose prise dans son ensemble. Cela peut être Madame La Laurie qui découvre que le Président américain est noir ou encore du sexe avec un Minotaure. D’ailleurs, cette histoire de Minotaure me plait toujours autant dans le sens où il y a quelque chose d’assez fascinant. Et c’est Gabourney Sibide qui s’y colle bien évidemment. La pauvre (ou pas). Au delà des détails il y a aussi des intrigues plutôt bien ficelées comme celle de Madison et de la relation qu’elle partage avec Fiona. J’aurais bien aimé que l’on développe ça durant quelques épisodes. Sans trop en faire certes mais tuer Madison aussi tôt dans la saison alors que Emma Roberts est excellente, je ne sais pas ce que cela veut dire sur la suite de la série.
vlcsnap-2013-10-24-14h30m19s147.pngMais j’ai bien envie de savoir ce que Ryan Murphy a encore en réserve. Cet épisode parvient également à installer un climat sombre propice aux intrigues sordides. Hormis l’histoire du Minotaure, il y a bien évidemment la relation entre Kyle Spencer et sa mère. Cette dernière, incarnée par l’excellente Mare Winningham (Grey’s Anatomy) parvient à nous offrir quelque chose d’assez inattendu. Je n’ai pas du tout vu venir la relation incestueuse entre la mère et son fils. Mais je dois avouer que je suis plutôt content de la tournure des évènements. Kyle a du chemin à faire avant de redevenir normal et à base de « I know you body », on peut tout de suite deviner ce qu’il s’est passé auparavant entre les deux personnages. Quand on pense que Zoe pensait bien faire en ramenant Kyle à la maison… Elle a finalement fait l’une des pires choses qu’elle pouvait. Ce qu’il sera intéressant d’exploiter au travers de Kyle c’est ce que ce dernier va faire. Je ne pense pas qu’il puisse tuer Zoe (ce serait trop facile) mais j’ai bien envie qu’il devienne une sorte de disciple de cette folle de Misty Day. Lily Rabe est toujours aussi hypnotique, cette fois en sorcière un peu hippie sur les bords.
American Horror Story nous apporte également de plus amples informations sur la sorcellerie, sur les Supreme et leur place dans ce monde. C’est une bonne chose car cela permet aussi d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de Fiona. J’aime bien l’idée que Fiona tente de trouver un moyen de vivre éternellement car finalement c’est une bonne sorcière mais avide de pouvoir. Elle veut devenir encore plus puissante. L’introduction de l’épisode était d’ailleurs assez impressionnante mise en scène à la perfection par Alfonso Gomez-Rejon. Jessica Lange nous offre une fois de plus ce qu’elle sait faire de mieux. A force de l’exploiter de la sorte, je comprends pourquoi l’actrice a peur d’être épongée de son talent et de ne pas pouvoir faire plus de quatre saisons. Elle a fait tellement de choses, tellement de personnages, tellement de sentiments et d’états. Cela ne veut pas pour autant dire que le téléspectateur doit être surpris par le talent de l’actrice (on pouvait être surpris durant la première saison, accessoirement un peu durant la seconde saison mais maintenant c’est de notoriété publique et cela devient de moins en moins surprenant mais toujours aussi jouissif).
vlcsnap-2013-10-24-14h47m10s12.pngDe son côté, Cordelia tente elle aussi de se faire une place. J’aime bien son face à face avec Marie Laveau alors qu’elle veut trouver un moyen de tomber enceinte. Je suppose que cela va encore causer tout un tas de problèmes mais il faut que l’on attente la nouvelle lune. Il va être patient alors. Finalement, ce nouvel épisode de American Horror Story apporte tout ce que la série sait faire et même parfois plus encore. Il faut aller chercher les détails pour réellement apprécier à la fois l’aspect plus humoristique de la série ou encore l’aspect plus sombre que la série tente de se donner. Cependant, je ne sais pas quoi attendre de la suite. La série ne me surprend pas vraiment mais elle arrive à me donner juste envie de voir ce qu’elle a encore en stock. Notamment avec Spalding (incarné par Denis O’Hare) et qui suit Fiona. Cette faucheuse apparait presque comme une sorte de tic tac avant la mort de Fiona.
Note : 8/10. En bref, plus sombre et toujours aussi jouissif, American Horror Story séduit encore.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines