Magazine Internet

Le référenceur se mue en rédacteur Web

Publié le 06 mai 2008 par Arnaud Briand

Les métiers de référenceur et de rédacteur doivent se parler et s’apprivoiser … Certes, Google n’est pas votre premier lecteur, seulement il influence notablement l’orientation des contenus éditoriaux. Alors que le référencement devient social, que l’objectif n’est pas de positionner un site Web, mais de fidéliser son audience, certaines agences communiquement déjà sur la mue de leur coeur de métier.

logo de l'agence Synodiance
C’est le cas de l’agence Synodiance, à Nantes, qui a décidé de mettre en place un pôle dédié au contenu. “L’idée est de proposer à nos clients des contenus récepteurs ou générateurs de trafic : réseaux sociaux de marque, widgets, mini-sites… », présente Christophe Rozuel.

logo de l'agence Aposition
A Paris, l’agence de reférencement Aposition cherche également un chargé de référencement avec les spécialités suivantes :

  • Rédacteur web
  • Netmarketer / analyste SEM
  • Buzz marketer / chargé de partenariats
  • Intégrateur web / spécialiste code valide - accessible
  • Spécialiste mesure d’audience / web analytics

L’année 2008 semble être l’année de la mue du métier de référenceur. Déjà qu’il n’est pas facile de trouver des profils techniques et marketing, si, en plus, le mouton à cinq pattes et deux ailes doit posséder des qualités rédactionnelles, alors les agences vont devoir se battre.

Un pôle “formation au référencement”

Avec la difficulté de mise en place d’une stratégie de linking, la formation est sans doute une brèche intéressante pour les agences webmarketing. Synodiance crée donc également un pôle formation et un pôle outsourcing.

Je trouve ces initiatives intéressantes, avec des chiffres qui donnent le tournis : l’agence Synodiance annonce un chiffre d’affaires 2007 de 3,7 M€ avec un résultat net de l’ordre de 10 %.

Les équipes de SEO vont se fragmenter avec des profils très spécialisés : des équipes techniques, des rédacteurs ou link baiters, des link builders, et tout le monde devra être capable de se parler, en pensant au client. Le “in-house” SEO (l’internalisation du référencement, ou la mise en place de collectifs SEO spécialisés, à l’image des journalistes-pigistes) a-t-il de beaux jours devant lui ?

Source : Com & Médias. Je n’ai aucun lien avec les agences Synodiance et Aposition, qui sont des concurrents de l’agence de search marketing qui m’emploie, Intuiti.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arnaud Briand 117 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine