Magazine

DoomsDay

Publié le 06 mai 2008 par Missbrownie
1789613534.jpg

Amateur de films à sensations fortes, ce film est pour vous!
Hier soir, quand mon homme a mis ce film, j'hésitais encore entre attraper mon livre et le continuer ou regarder le film... Puis finalement j'étais tellement scotchée dans mon canapé par les images que je voyais, quasi incapable de manger ma délicieuse glace Haägen Dazs Vanille-Caramel-Brownie, tant les images me glaçaient que j'ai regardé tout le film. J'étais littéralement pétrifiée dans mon canapé. Pourtant, le gore, j'ai l'habitude d'en regarder, mais là, le fait de voir dès le début du film une petite fille au milieu de cette horreur me projette dans un futur que j'espère improbable, pourtant, il me fait peur.
C'est aussi ça devenir maman. C'est avoir peur pour ses enfants, pour l'avenir que le monde leur réserve et ce dire que ces films où les populations sont décimées par des virus mortels pourraient être la triste réalité de notre futur.
Parfois, rien qu'à cause de cette boule d'angoisse dans le ventre, j'en viendrai à regretter d'avoir donné la vie. Puis mon optimisme revient et me dit de profiter de l'instant présent.
Bref, ce genre de film qui avant ne m'atteignait pas psychologiquement me font beaucoup réfléchir désormais.
Doomsday, c'est l'histoire de l'Écosse réduite à l'état de no man's land car mise en quarantaine derrière un épais mur blindé à cause d'un virus incontrôlable ayant décimé la population. Aux frontières, des sentinelles automatiques scannent tout et même les lapins n'échappent pas à leurs tirs.
30 ans que le territoire a été abandonné. Plus personne ne s'en occupe. Jusqu'au jour où de l'autre côté du mur, de nouveaux cas infectés sont découverts à Londres.
D'un seul coup, l'état annonce que pendant toutes ces années, abandonnés derrière le mur, il y a eu des survivants au virus et que sûrement un médecin resté là-bas a trouvé un vaccin.
Alors pendant que les londoniens meurent les uns après les autres, une équipe de choc part à la recherche des survivants.
Là je m'attendais à ce que le virus soit encore présents parmi les survivants. Mais pas du tout. Ils sont tous en bonne santé, sauf mentale! De ce côté là ils ont un sérieux grain au cerveau!
2 clans s'affrontent. D'un côté les pseudo moyenâgeux et de l'autre, les pseudo punk cannibales avec à leur tête, le père (le médecin recherché) et de l'autre, le fils.
Bref, un beau bordel surprenant! Vraiment surprenant et parfois tellement fou, voir débile!
Ce film aurait pu s'appeler "28 ans plus tard" et être la suite de "28 semaines plus tard". Pour les fans d'actions, ils ne seront pas déçus! Et si vous cherchez du romantisme, on aperçoit un début d'idylle à un moment avec un retomber nez contre nez: magnifique! (lol)
En conclusion, je n'ai ni aimé ni pas aimé ce film, mais il m'a tenu en haleine jusqu'au bout . Je n'ai pas réussi à abandonné l'écran pour aller accrocher mon linge à sécher, pour dire!

Seule déception, en voyant l'affiche sur les bus, je croyais que c'était Kate Beckinsale qui tenai le 1er rôle, mais pas du tout, elle n'est même pas dans le film!

Fans de Résident Evil , Silent Hill ou "28 jours plus tard", n'hésitez pas à voir ce film vraiment bizarre avec lequel il ne faut pas trop réfléchir avec des questions du genre "Mais ils la trouvent où leur essence et leur bière alors qu'ils n'ont rien à bouffer???"

Alors, êtes-vous amatrices de ce genre de films?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Missbrownie 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog