Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : les matchs de 13h

Publié le 27 octobre 2013 par Sixverges
Sautons aux conclusions : les matchs de 13h Les Pats survivent à un début difficile et bénéficient de l’aide des zébrés pour triompher tandis qu’on a une fin de match endiablée à Détroit.
Dolphins  17 Patriots  27
La main avec laquelle Tom Brady décoche ses passes est enflée et son premier relais du match est intercepté. Ryan Tannehill en profite en convertissant trois 3e essais, le dernier en rejoignant Brandon Gibson dans la zone des buts. D’ailleurs, c’est le thème de ce début de match, Miami converti tous ses 3e essais, tandis que la défensive neutralise Brady. Daniel Thomas capte la 2e passe de TD de Tannehill pour propulser les Fins en avant 14-0. Les 2 équipes s’échangeront des placements avant la pause et Miami retraite au vestiaire en ayant déjà 100 verges de gains au sol et en avance 17-3.
Évidemment, il ne faut jamais compter les Pats pour battus. Après une tentative de placement qui frappe le poteau, ils traversent le terrain permettant à Dobson d’inscrire le majeur et quelques instants plus tard, Rob Ninkovich arrache la peau de cochon des mains de Ryan Tannehill profondément en zone adverse. Brandon Bolden complète l’ouvrage au sol et on repart à zéro. 17-17. La Nouvelle-Angleterre prendra même les devants 20-17 avant la fin de la période.
Le jeu du match survient toutefois au milieu du quatrième quart. Brady est rejoint derrière la ligne de mêlée sur un 3e jeu et perd le ballon. Cependant, Olivier Vernon pousse la balle intentionnellement vers le territoire ennemi, entraînant une pénalité. L’échappée est annulée, les Pats obtiennent plutôt un premier jeu et Steven Ridley inscrit le majeur peu de temps après. 27-17 Brady Bunch. Il faut croire que les arbitres voulaient se faire pardonner d’avoir osé appeler une faute contre les Pats la semaine passée!! Tout espoir de remontée des turquoises s’évaporera lorsque la tentative de placement de Caleb Sturgis est bloquée par Chandler Jones. Miami subit sa 4e défaite de suite tandis que la Nouvelle-Angleterre créé de la séparation au sommet de l’AFC Est.
Giants  15  Eagles  7
Michael Vick a bien tenté de jouer, mais il n’était manifestement pas en forme et a du abandonner rapidement, laissant l’attaque des Eagles entre les mains vertes de Matt Barkley. Dès cet instant, le match était fini. Barkley n’a pas commis d’erreur, mais il n’a pas non plus généré grand-chose et LeSean McCoy a été contenu. Du côté des Giants, ce ne fut pas particulièrement joli, mais Eli n’a pas lancé d’interception (bravo!!!) et le botteur Josh Brown a réussi ses 5 placements.
49ers  42  Jaguars 10
San Francisco a inscrit le majeur sur chacune de ses 4 premières possessions dans un autre match sans suspense présenté à Londres. C’était 28-3 à la demie et le seul intérêt de la rencontre a consisté pour les amateurs de Fantasy Football à voir Colin Kaepernick (10 en 16, 154 vgs et un TD, en plus de 54 verges et 2 TD au sol) et Frank Gore (71 vgs, 2 TD) gonfler leurs stats.
Bills  17 Saints 35
Les partisans des Bills ont pu y croire quelques instants, les visiteurs prenant même les devants 10-7 avec moins de 5 minutes à jouer au 2e quart. Sauf que la bombe de Brees vers la recrue Kenny Stills a ouvert les valves et les Saints n’ont plus regardé en arrière. Le QB de la Nouvelle-Orléans complète sa journée de travail avec 5 passes de TD et Jimmy Graham et Kenny Stills en ont 2 chacun.
Browns  17 Chiefs  23
Les Browns ont livré bataille et Jason Campbell a offert une très respectable performance (293 vgs, 2 TD), mais les Chiefs sont maintenant 8-0. Kansas City a utilisé sa recette habituelle pour l’emporter, soit une bonne gestion de match d’Alex Smith, un jeu au sol efficace et une défensive qui, sans amasser les sacks au rythme auquel elle nous a habitués, a quand même contenu l’adversaire à moins de 20 points pour la huitième fois de la saison.
Cowboys  30 Lions  31
Les défensives dominent le début de la confrontation jusqu’à ce que Mégatron traverse le terrain (87 verges) sur un slant qui l’amène au 2 ennemi. Il complète le travaille quelques jeux plus tard pour donner les devants aux Lions. En fait, Détroit bouge beaucoup mieux la balle que ses adversaires, mais ils sont incapables de convertir ces verges en points. Au contraire, Sean Lee intercepte Matthew Stafford pour la 2e fois en fin de demie et ramène la roche à la porte des buts. Dez Bryant réalise alors de son premier attrapé de la journée, un véritable bijou qui permet contre toute attente aux Cowboys de retraiter au vestiaire en avance 10-7.
Détroit continue de se tirer dans le pied au 3e quart, cette fois c’est Reggie Bush qui échappe la roche en zone adverse. Puis, Mégatron se fait prendre à son tour après un long gain. Heureusement pour Détroit, Tony Romo est incapable de faire avancer la balle et Dallas ne tire qu’un placement de tous ces revirements. 13-7 après 3 quarts. Après un placement des locaux, Dallas semble mettre le match hors de portée grâce à une bombe de Romo vers sa recrue Williams, mais ça semble fouetter les félins qui répliquent aussitôt par l’entremise de Joique Bell. 20-17 Boys.  Romo revient avec une autre bombe, cette fois vers Dez Bryant, mais Détroit refuse de mourir et cette fois c’est Reggie Bush qui réplique.  27-24 avec 4 minutes à jouer.
Lorsque Détroit ne peut convertir un 4e jeu avec 90 secondes à jouer, le match semble fini, mais ils obtiennent une dernière chance avec une poignée de secondes à jouer. Une longue passe à Kris Durham, suivi d’un beau catch de Mégatron amène les félins à la ligne d’une verge. N’ayant plus de temps d’arrêt, tous s’attendent à ce que Stafford stoppe l’horloge, mais il étire plutôt le bras de sorte que le ballon franchit la ligne de buts pour le TD. Incroyable!! Quelle belle présence d’esprit du quart des Lions. La victoire est précieuse pour les Lions (5-3) qui sont impliqués dans une lutte à trois dans la NFC Nord tandis que les Cowboys jouent pour 500. En terminant, impossible de passer sous silence l’hallucinante performance de Mégatron qui complète la partie avec 14 réceptions pour 329 verges et un TD.
Wallette sera avec vous en début de soirée pour le résumé des matchs de 16h.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines