Magazine Environnement

Bisphénol-A : L’Europe aux bois dormants

Publié le 06 mai 2008 par Lagrandeinvasion

bib.1210070781.jpgPlus de bisphénol-A dans les biberons. Ainsi en ont décidé les autorités canadiennes, comme je le signalais sur ce blog à la mi-avril.

Dans Le Monde daté du mardi 6 mai 2008, le journaliste Jean-Yves Nau écrit qu’il a contacté l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments (European Food Safety Agency - EFSA) suite à cette décision. Les responsables de l’EFSA lui ont annoncé qu’ils allaient réévaluer les risques sanitaires des plastiques alimentaires.

L’Europe sortirait-elle enfin d’un long sommeil ? Alors que la controverse dure depuis plus de deux ans en Amérique du Nord, on peut d’ores et déjà douter de la vigueur de l’EFSA sur la question du bisphénol-A. En janvier 2007, l’EFSA avait révisé la dose journalière admissible (DJA) de bisphénol-A dans les matériaux au contact des aliments. Considérant que “les effets à faible dose du bisphénol-A sur les rongeurs n’ont pas été démontré de façon solide et reproductible”, elle avait augmenté cette DJA, qui passait de 10µg par kilogramme de poids corporel par jour à 50µg… C’était il y a seulement un peu plus d’un an. Et dès alors, les autorités européennes disposaient pourtant de données scientifiques inquiétantes, la première étude montrant que le bisphénol-A pouvait provoquer des tumeurs de la prostate chez le rat étant daté de 1997 (1). Voir l’avis et le communiqué de presse de l’EFSA de janvier 2007.

Aux États-Unis, des membres du Congrès se sont saisis de l’affaire. Jusqu’alors, les questions concernant le bisphénol-A étaient laissées à la seule appréciation du Centre pour l’évaluation des risques pour la reproduction humaine (CERHR) et du National Toxicology Program. Suite aux conclusions inquiètantes de ce dernier, en avril 2008, des élus démocrates ont demandé à la Food and Drug Administration (FDA, qui est à la fois l’agence de contrôle des aliments et des médicaments) de réévaluer les niveaux d’exposition pour la population. Voir le communiqué de presse du Congrès. Pour en savoir plus sur les investigations des membres du Congrès, cliquer ici.

St.H.

(1) Nagel, S.C., vom Saal, F.S., Thayer, K.A., Dhar, M.G., Boechler, M., and Welshons, W.V. 1997. Relative binding affinity-serum modified access assay predicts the relative in vivo bioactivity of the xenoestrogens bisphenol A and octylphenol. Environmental Health Perspectives 105(1): 70-76.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lagrandeinvasion 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte