Magazine Médias

Fais-moi une (trop grande) place

Publié le 28 octobre 2013 par Jotbou

Hier, France 5 proposait le premier numéro de la nouvelle émission d’Alessandra Sublet (co-productrice aux côtés de Pierre-Antoine Capton de Troisième Oeil Productions) intitulée « Fais-moi un place« . La curiosité m’a faite découvrir ce nouveau programme…

L’ex animatrice emblématique de « C à vous » pendant quatre années a cette fois-ci décidée de se faire inviter chez les stars qu’elle a reçu à dîner. Sur le papier, il s’agit de partir à la découverte du jardin secret de ces stars uniquement connues sous le prisme de leur vie médiatique et professionnelle.

Une fois cette idée précisée, le visionnage de « Fais-moi une place » donne lieu à un très joli film de vacances. On y voit une Alessandra tout sourire aux côtés d’une Carole Bouquet décontractée, propriétaire terrienne et viticultrice de son état. Jusqu’ici tout va bien, on rigole, on se balade, on parle de l’amour que l’on a pour ce pays, on mange des pizzas cuisinées sur place, etc.

Bref, l’émission continue, on a le sentiment de ne pas apprendre grand chose, on a un sentiment de contemplation assurément mais après ça, quoi d’autre ? Peut-être l’idée qu’Alessandra Sublet a pris beaucoup de plaisir lors de ce tournage et tente de nous le faire partager. Et c’est là que l’émission prend selon moi un penchant trop prononcé à l’égard de son animatrice. Alessandra est omniprésente sur tous les plans. On aura compris qu’elle a passé plusieurs jours dans la demeure italienne de l’actrice, mais là on frise une certaines forme d’overdose. Alors que le cœur du programme est de découvrir le jardin secret d’une star, on a davantage le sentiment que l’on assiste à la découverte du monde par Alessandra, tandis que son invité fait davantage office de faire valoir.

La bonne humeur et le partage proposés par l’animatrice sont fondamentaux dans ce programme, néanmoins, à mon sens, ils occultent un peu la découverte. Concrètement, on assiste plus à la découverte de deux personnes que d’une personnalité au travers de son lieu de villégiature.

Dans une comparaison généraliste, Frédéric Lopez dans « Rendez-vous en Terre Inconnue » instaure une distance et un retrait permanent dont l’histoire et les interactions entre le peuple et la célébrité profitent généreusement. Dans « Fais-moi une place » la recherche d’humeur occulte une partie de la découverte.

Il demeure que l’émission a su trouver son public pour sa première, qu’Alessandra Sublet propose une animation toujours aussi agréable, décontractée (décontraction également dans le montage de l’émission avec des plans de coupe ou des vues aériennes où l’équipe de tournage est bien visible à l’antenne) et que le passage des plateaux au terrain semble tout à fait lui correspondre.

France 5 Sublet 2013-10-28 Partager !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jotbou 238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines