Magazine

Imagine there’s no rating…

Publié le 06 mai 2008 par Findawine

C’est ce que suggère David Lillie, dans un article posté sur son site de vente de vin en ligne, Chambers Street. Il y parle des notes, de leur hégémonie, et argumente en leur défaveur, se fait l’avocat d’un monde viticole où les critiques sont purement textuelles, et non chiffrées sur un axe allant de 50 à 100 (d’ailleurs, je me suis toujours demandée pourquoi aller jusqu’à 100 si on ne part que de 50… pourquoi ne pas partir de 0 et aller jusqu’à 50 ? pour que tout le monde ait la moyenne ? Ridicule).

Toujours est-il que son argumentaire est remarquable, et mérite que l’on s’y attache pour comprendre ce qui amène un marchand de vin à s’opposer à un système qui contribue à engraisser une bonne partie de sa profession. Je parierais pour l’honnêteté et le désir de “bien” vendre, de ne pas tromper ses clients et de les encourager à “mieux” acheter, ou tout au moins à consommer plus librement.

Pourquoi devrait-on abandonner la notation sur 100 ?

Quand cette notation a été créée, aux États-Unis, il s’agissait d’éduquer la population au sujet du vin, de lui donner des indications pour l’inciter à mieux consommer, à faire moins d’erreurs lors de l’achat de vin, erreurs qui pourraient les détourner du vin : moins ils font d’erreur, plus ils sont rassurés, plus ils achètent. Cela a eu un autre bénéfice, non négligeable, celui de détruire des a priori sur des régions viticoles : avec cette sécurité, les gens ont pu découvrir d’autres régions.

Mais il faut par la suite se défaire de ces notes, oser parcourir ces régions pour découvrir tout ce qu’elles ont à offrir, pour découvrir qu’on n’a pas besoin de payer des milles et des cents pour boire un bon vin. Il faut aussi découvrir suffisamment pour se rendre compte qu’on n’a pas exactement les mêmes goûts que le critique qui a mis les notes, et qu’on peut trouver un 85 meilleur qu’un 91.

Pour en revenir à cette question d’éducation, aujourd’hui il semble que le consommateur n’en a plus besoin, il sait qu’on peut trouver de bons vins de partout, il n’a plus besoin qu’on lui tienne la main constamment lorsqu’il va faire ses achats de vin. De plus, une richesse d’information jamais vue est disponible de partout, sur Internet, avec des notes de dégustation, des données techniques sur le domaine et la vinification, etc.

(more…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Findawine 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte