Magazine Beauté

Coup de poker ou grand bluff ?

Publié le 06 mai 2008 par Vanessa Jullien

Sujet brûlant que celui de l'huile de palme à l'histoire intimement liée à celle des régions d'Asie du Sud-Est. Logo_large1De nombreuses ONG sensibilisent l'opinion depuis des années aux ravages causés par l'expansion anarchique des palmiers à huile...Dernières actions en date: les manifestations de Greenpeace sur les sites d'Unilever, géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques, accusé de contribuer de part sa consommation à la destruction de la forêt dans la province de Kalimantan (partie indonésienne de Bornéo).

Ce 1er Mai le groupe a annoncé qu'il se fournirait en huile de palme auprès de "sources certifiées durables" à l' horizon 2015, en commençant dès la 2éme moitié de 2008...enfin, lorsque celle-ci sera disponible...Objectif: Pouvoir tracer toute l'huile de palme utilisée en Europe d'ici 2012. Intention louable que je salue volontiers mais je ne puis m'empêcher d'y voir un effet d'annonce. Unilever n'aurait-il pas pris goût au "Buzz" (rappelez-vous cette campagne de films sur le net autour de leur marque Dove...) ? S'il est louable d'en appeler à un moratoire sur la destruction des forêts humides d'Indonésie, Unilever ne va-t-il pas vite en besogne à évoquer certification et traçabilité ? Une telle annonce sans avoir les bonnes cartes en main j' appelle cela un bluff.

Car les faits sont là: L'Indonésie et la Malaisie produisent à eux seuls 85% de l'huile de palme mondiale, ce qui leur assure une dynamique économique et un profit substantiel. Unilever souhaite pousser les autorités gouvernementales à prendre des mesures plus agressives afin d'arrêter la déforestation...ces gouvernements en déplorent sûrement les conséquences désastreuses mais dans quelle mesure sont-ils prêts à faire avancer les choses? Unilever va se heurter à un conflit d'intérêt sans être en position de force...perdu d'avance?

Oui, si Unilever reste un cas isolé. Pour faire plier un leader il faut avoir des alliés de poids. Si les plus gros consommateurs d'huile de palme (Procter et Gamble, Nestlé) se font entendre, alors les choses pourraient changer...peut-être même qu' Unilever, se revendiquant légitimement précurseur, créerai un nouveau buzz!

Source: Fashion Mag ; RTL Info


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessa Jullien 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog