Magazine

Quand Anne publie, moi je deviens fou d'impatience… et je tartine à tour de bras !

Publié le 24 mars 2008 par Dorian
Le problème que j'ai souvent, c'est que je voudrais tout, tout de suite, et que forcément je ne sais pas comment arriver le plus vite possible à ce tout de suite… ça parait compliqué comme ça mais avec un bon exemple…
Anne sort un livre… Anne à cause de qui tout est arrivé pour moi, Anne quoi… celle de Papilles et Pupilles, celle dont j'attends le livre depuis toujours ! Quand l'info m'arrive je me transforme à la seconde en bulot frénétique et je saute de mur en mur en criant j'le veux ! j'le veux !!! Mais forcément l'info suivante qui m'arrive c'est qu'il va falloir attendre des jours et des jours, voire plein de jours avant de l'avoir… Bon, ce n'est pas grave, que je pense, j'attendrai la date dite avec la sagesse du bonzaï qui au pied du séquoia se dit alors, tout est relatif ! Et comme lui je relativise… Je regarde seulement toutes les quatorze secondes chez madame Amazone et monsieur Fnac si des fois il ne serait pas paru quelques jours à l'avance… et rien… Le reste du temps je le passe à me frapper la tête sur la table basse en répétant ils l'ont pas… ils l'ont pas… et entre deux coups de tête j'essaye de me ronger les ongles que je n'ai même plus. Et c'est comme ça que quinze jours sont passés, quinze jours avant LE JOUR !
Et le jour dit forcément j'étais devant mon rayon préféré, le rayon cuisine à fouiller avec délicatesse le casier consacré au pain… quand soudain une vendeuse arrive, s'arrête, regarde le tas de livre à mes pieds, me regarde moi continuant de vider le casier avec la régularité d'une pelleteuse… Et là elle me dit, vous cherchez peut-être quelque chose ? Cherchez ? y'a rien dans votre rayon que je lui réponds en montrant le casier maintenant vide… et il cherchait quoi le monsieur ? qu'elle me demande. Et une fois que je lui ai dit que c'était le livre d'Anne, que c'était à cause d'elle que tout… enfin tout ce qu'il est nécessaire de savoir pour trouver son livre. Voilà que pour toute réponse, elle me lâche, ben j'l'ai pas le livre… et se met à ranger toute la littérature inutile que j'avais soigneusement entassée à mes pieds.
J'l'ai pas… j'l'ai pas… sa réponse résonnait dans mon esprit comme l'annonce de mauvais jours à venir… et ils se sont révélés encore pires !
Mais je n'ai pas renoncé et le jour même j'ai investi un autre rayon culinaire avec aussi peu de chance… et puis le jour suivant encore et le suivant aussi et… et finalement je me suis demandé si je n'aurais pas dû le commander. Et du coup voilà que je le commande, enfin… trois jours d'attente me dit monsieur Fnac… je sens qu'il ne va pas rester grand-chose de la table basse.
Et puis au troisième jour, je me retrouve par hasard dans un rayon bouffe une nouvelle fois et par défi et amusement, je regarde si… et là bien rangé je n'en trouve pas un mais cinq, cinq sous ma main en train de claquer leurs petites pages avec l'œil humide à me supplier prends-nous ! prends-nous !!! Ben oui, mais je l'ai commandé… Alors je ne craque pas ! Droit dans mes bottes ! A la maison je suis en sursis de dormir à la cave en cas d'achat de livre, alors si Marie se rend compte que j'en achète un en double… ça aide à résister ! Et puis ce n'est pas grave je suis à l'aube du troisième jour…
Et là quand je rentre, je lis mes mails et monsieur Fnac m'écrit, sans doute attaqué par une crise de béri-béri, cher ami, l'ouvrage que vous attendiez avec impatience est en… rupture de stock !
C'est à cause de ça que je n'ai plus de table basse…
Depuis je l'ai enfin trouvé son livre, le livre de Anne Lataillade, Pains Gourmands chez le Square des Loisirs et depuis je tartine à tour de bras.
Tartine comme aux parfums d'Orient
Ingrédients : environ 250g d'aubergine (une grosse c'est généralement assez) – 1pot de yaourt nature – 2càs de tehina, c'est de la pâte de sésame – 1càs d'huile d'olive et un peu plus pour la fin – 1càs de jus de citron – 1gousse d'ail écrasée – 5ou 6ciboules émincées finement (sinon les tiges de 2ou 3petits oignons nouveaux) – 1càc de thym séché – 1càc de sumac – 1càc de graines de sésame dorées – de belles tranches de bon pain grillé… vous devriez facilement trouver des idées dans le livre d'Anne !
Commencez par mettre la ou les aubergines sous le grill d'un four préchauffé à 225°, ne collez pas trop près des résistances sinon… ça brûle, pendant 20mn, puis retournez et poursuivez 20mn (n'hésitez pas à réduire le temps si elles sont cuites avant). Jetez-les dans l'eau froide puis épluchez-les. Passez la chair au mixer sans trop insister, il faut que l'on sente encore des petits morceaux. Versez-la dans un plat et ajoutez le yaourt, la pâte de sésame, l'huile d'olive, le citron, l'ail, et la moitié de la ciboule ou de l'oignon nouveau, mélangez bien.
Préparez le mélange d'épices, mélangez le thym séché et le sumac et passez le tout au moulin, ajoutez le sésame et redonnez quelques tours rapides. On peut aussi acheter ce mélange tout prêt sous le nom de zahtar, d'ailleurs Anne l'utilise aussi dans un très joli pain.
Maintenant il n'y a plus qu'à étaler la purée d'aubergine sur le pain bien chaud, à le saupoudrer du mélange d'épices, de quelques ciboules et d'un filet d'huile et saler si nécessaire.
Tartine fromage et pesto rouge aux herbes vertes
Ingrédients : 1bûche de fromage de chèvre cendré (vous pouvez choisir tout autre fromage de chèvre à votre goût, il faut juste qu'il soit entre deux, ni trop mou, ni trop dur) – 6 à 8 morceaux de tomates séchées à l'huile – 1càc de concentré de tomate – 2càs de tomates concassées en cube – 2càs d'huile d'olive – 1càs de parmesan en copeaux - 1càs de pignons légèrement grillés – 1càs d'amandes effilées légèrement grillées – un petit bouquet de basilic – de l'huile d'olive – du sel - de belles tranches de bon pain… pour les idées toujours pareil…
Commencez par mettre les tomates séchées, le concentré, les tomates en cubes et les 2càs d'huile d'olive dans un petit mixer et mixez jusqu'à obtenir une pâte encore grossière mais quand même assez homogène. Ajoutez le parmesan, et les trois quart des pignons et des amandes, une douzaine de feuilles de basilic et mixez de nouveau mais cette fois très rapidement. Réservez le pesto.
Faites griller le pain légèrement d'un seul côté. Coupez des tranchettes de fromage et posez-les sur le côté non grillé du pain. Et passez les tartines sous un grill très très chaud, très près du grill, il faut griller le fromage très vite sinon il va fondre au lieu de griller.
Au sortir du four ajoutez du pesto, quelques feuilles de basilic, un peu du mélange pignons amandes restant, un filet d'huile, salez si nécessaire et surtout mangez de suite sinon le fromage refroidi très vite et… c'est moins bon !

Depuis un certain temps
750g, comme je l'ai dit précédemment, m'a fait le plaisir d'offrir des tabliers aux couleurs de mon blog et certains vont même jusqu'à les porter, et certains vont même jusqu'à se photographier avec et cette fois c'est une certaine… c'est Babeth de Babeth Cuisine qui s'y colle… un peu timide elle a enlevé la tête… dommage ! En tout cas merci à toi pour la photo !

Mais pourquoi, chocolat, chocolat, chocolat… pourquoi je ne pense qu'à ça… est-ce que je vous raconte ça…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dorian 13561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog