Magazine

N'importe quoi... quoi ?...

Publié le 06 mai 2008 par Mry

Elephantinsnake_2 J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois, mais j’ai aimé

C’est ça le drame. Ne pas recommencer. Ne pas pouvoir se « re-vierge-siser ». Ne pas repartir à zéro. Ce n’est pas de la constante re-séduction à la Alexandre Jardin, c’est autre chose. Rompre avec soi même. Sans être dans la rupture.

Là, je crois que j’ai perdu la quasi totalité des lecteurs. C’est normal, je ne veux pas partager la révélation à venir.

La question du titre n’est pas celle de l’amour (je laisse cela aux fi-filles), c’est l’état d’amoureux. Pas le truc mièvre des adolescents, celui de la légèreté, de l’espièglerie, c’est la vie de Candy. Mais pas en rose. En rouge et noir plutôt, rapport à faire sa star comme un ouragan qui passait sur moi avant de faire juste une mise au point sur les plus belles années de ma vie. Oui, c’est naïvement du n’importe quoi, mais relisez, vous ne comprendrez pas davantage. A moins que vous vous preniez pour vous même pas un autre vous. Juste un instant de Pop art en dedans de vous. Et encore, il faut avoir vu Andy. Pas celui des Rita, celui dans la main de votre mère. Non pas le diminutif de sex toys. Pas plus loin non plus. Ou comme il chante « j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois, mais j’ai aimé »... et moi, j’ai vécu.

La révélation est passée et vous ne l’avez même pas vu. Lisez avec vos mains cela sera plus efficace. Arrêtez de croire ce qu’on vous raconte ici et ailleurs. Et prenez le temps de parcourir des Choses vues pour vous, par vous. Capish ?

Enfin, n’oubliez pas que le jeu préféré des hommes d’affaires est de jouer à cash-cash.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mry 253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog