Magazine

Au service de Balzac

Publié le 16 novembre 2013 par Frontere
Au service de Balzac (Photo ©collection privée Michel Frontère, Pont-de-Ruan, un site que Balzac aimait tout particulièrement et où s'inscrit le livre de Rosa Romano Toscani)

Il existe plusieurs manières de parler d'un écrivain : on peut lui consacrer un essai, une biographie, une thèse, lui adresser une lettre ouverte, tenter même de se substituer à lui, comme le fit Denis Cosnard dans son livre : Dans la peau de Patrick Modiano.

Présidente de la Société italienne des Amis de Balzac, Rosa Romano Toscani a imaginé un curieux stratagème, évoquer l'auteur de La Comédie humaine par personne interposée, un majordome, Auguste, qui aurait écrit ses mémoires d'où le titre d'un livre Mémoires d'un fidèle serviteur, qu'elle qualifie dans ses remerciements "d'œuvre de fantaisie".

Et disons-le tout de go, l'idée est géniale qui consiste à cacher derrière un masque une érudition à toute épreuve.

Par le fait du hasard, un accident, le jeune Auguste rencontre à Saché Honoré de Balzac, alors au début de sa gloire littéraire, entre à son service et le suit "à Paris (où) les concierges sont toujours au courant de tout". À partir de cette accroche, Rosa Romano Toscani nous entraîne au plus près du tourbillon qu'est déjà devenue la vie du grand écrivain. Elle le fait avec brio dans un texte enlevé, qui nous vaut de fort belles pages empreintes de sensualité et de poésie à propos de gastronomie ou de vendanges :

" Au mois de mai, le travail au milieu des rangées de vigne réjouit les esprits, mais devient plus intensif. Les plantes riches en pampres présentent les premières inflorescences en forme de petites grappes orientées vers le haut. Les sarments seront encore éclaircis pour empêcher les fruits d'étouffer. Le gel a disparu, l'air devient de plus en plus tiède. En quelques jours les grains prennent leur forme ronde ou ovale. "

Sans lasser un seul instant son lecteur, l'auteur raconte mine de rien : l'art de la création littéraire, les amours compliquées de Balzac, avant et après la rencontre à Neuchâtel avec madame Hanska, ses déboires financiers, ou encore les paysages vaporeux de la Touraine. Avec l'autorité de l'ancienne fondatrice de la Société italienne de Psychothérapie psychanalytique, elle souligne les carences affectives de Balzac qui expliquent son donjuanisme, ses complexes à l'égard de la noblesse russo-polonaise parmi laquelle il se sent un simple moujik.

Parfois l'ombre de Modiano affleure :

" [...] je ne parvins pas à saisir la moindre signification dans tous ces bavardages, de même que par la suite, lorsque dans ma mémoire je chercherais à recomposer la mosaïque de cette promenade en tilbury, je ne réussirais pas à reconstituer une seule des phrases qui me concernaient."

Défilent aussi, comme sur une éphéméride, les noms de différentes adresses où Balzac vécut à Paris : rue Cassini, rue Raynouard, rue Fortunée. Il eut beaucoup de gens à son service, notamment un valet prénommé... Auguste¹. All is true écrivait Balzac dans l'exergue de la 1 ère édition du Père Goriot.

Et, le livre achevé à l'issue d'un deus ex machina², l'on se dit que Balzac ne saurait être mieux défendu. Rosa Romano Toscani pourrait même se permettre de conclure à son endroit : " Serviteur "... puisque les mémoires d'Auguste sont apocryphes.

Rosa Romano Toscani, Mémoires d'un fidèle serviteur, éditions " Portaparole ", Rome, 2012 (pour la version originale), traduction française Thanh-Vân Ton-Thât (2013)

Signaler ce contenu comme inapproprié
Au service de Balzac

À propos de mfrontere

Vous en une ligneNé près des rives de la Méditerranée, je me sens des affinités particulières avec les gens qui vivent le long de l'ancienne Via Domitia romaine, quelque part entre Rome et BarceloneBiographieNé à Béziers (Hérault) dans une famille ouvrière de quatre enfants, père : maçon, mère au foyer, dont je suis le 3ème, je vis dans le sud de la France Cadre en relation avec la vie des collectivités locales, je suis titulaire des diplômes suivants : - jusqu'au baccalauréat : certificat d'études primaires élémentaires (1968) ; brevet d'études du premier cycle du second degré (B.E.P.C., 1971) ; baccalauréat de l'enseignement du second degré, série philosophie-lettres, diplôme obtenu avec mention du jury (1975) - universitaires : * Diplôme de l'Institut d'études politiques (I.E.P.) de Grenoble-II (Université Pierre Mendès France), section politique et sociale (octobre 1982) * Diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en administration économique et sociale, option administration locale, de l'Université Paris-XII, diplôme obtenu avec mention du jury (novembre 1986) * Licence de lettres, option "lettres modernes", de Montpellier-III (Université Paul Valéry, mai 2006) Je prépare actuellement le master (anciennement maîtrise) de "Littératures française et comparée" Réussite examens et concours : - concours de l'Ecole normale d'instituteurs de Montpellier, 1971 (j'ai démissionné de l'Education Nationale pour reprendre mes études à l'Université) - examen professionnel d'attaché principal territorial, reçu avec mention du jury (1991) - rapports et études : "Le contrat insertion - revenu minimum d'activité : étude de mise en oeuvre dans le Gard et perspectives" (2004) ; "Un mécanisme précurseur de la décentralisation : le fonds départemental d'équipement des communes (F.D.E.C.) dans la Nièvre" (1986) Pour soutenir le journal, je suis actionnaire de la Société des Lecteurs du "Monde" et de son groupe de presse "LMPA" (Le Monde Partenaires Associés) Avertissement : 1/ Le blog "fragments.fr" © est hébergé sur le site du quotidien "Le Monde" 80 boulevard Auguste-Blanqui 75707 Paris Cedex 13 ; les articles, opinions et points de vue exprimés sur ce blog ne sauraient en aucun cas engager la rédaction du journal ni la responsabilité du "Monde" 2/ Les photos et extraits d'oeuvres publiés sur ce site, qui ne sont pas de mon fait, sont réputés avoir acquis un caractère public. Si vous êtes un ayant-droit d'une de ces photos - ou de l'une de ces oeuvres - et que vous ne souhaitez pas qu'elle apparaisse sur mon blog, merci de me l'indiquer par e-mail. Je la retirerai à réception de votre message ; ce site entend en effet se conformer aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment les articles L.111-1 et L.122-4 Le même principe vaut pour les sites auxquels renvoient les liens hypertextes 3/ Conformément à l'article 6.IV 1er alinéa de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, les personnes qui s'estimeraient mises en cause sur ce blog bénéficient d'un droit de réponse que je leur propose d'exercer selon des modalités à définir en commun 4/ Certains liens hypertextes sont susceptibles de ne plus fonctionner correctement après un certain temps Centres d'intérêtJ'aime la littérature (Walter Benjamin, Balzac, Valéry Larbaud, Patrick Modiano, Alberto Moravia), et surtout la poésie ; j'aime aussi les Chinoises ; Emmanuelle Béart ; Alain Bashung que j'ai vu trois fois en concert en 2004 (Théâtre de Nîmes, Printemps de Bourges et Paris, salle de l'Elysée-Montmartre) ; William Sheller ; les traités de ponctuation

Cette entrée a été publiée dans Balzac (Honoré de). Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. |


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frontere 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog