Magazine Santé

CANCER de la TÊTE et du COU: Le melon amer réduit la croissance tumorale – PLoS ONE

Publié le 25 novembre 2013 par Santelog @santelog

CANCER de la TÊTE et du COU: Le melon amer réduit la croissance tumorale – PLoS ONELe melon amer, un légume asiatique, couramment utilisé dans la cuisine chinoise et indienne, montre ses qualités thérapeutiques dans le cancer de la tête et du cou, avec cette étude de l’Université de Saint Louis. Les résultats préliminaires de cette recherche présentés dans la revue PLoS ONE, laissent espérer un composé naturel, prometteur, permettant de renforcer l’efficacité des traitements médicamenteux.

CANCER de la TÊTE et du COU: Le melon amer réduit la croissance tumorale – PLoS ONE
Il existe déjà des pharmacothérapies basées sur le melon amer, c’est pourquoi ces chercheurs de St Louis, dont le Pr Ratna Ray, professeur agrégé de pathologie, ont entrepris d’étudier ses effets sur différents types de cellules cancéreuses, de cancers du sein, de la prostate, puis de la tête et du cou. Ce dernier cancer qui représente 6% de tous les cas de cancer, qui se développe d’abord dans la bouche, le nez, les sinus, la boîte vocale puis la gorge est la plupart du temps très agressif au point de se propager de la tête vers le cou ou vice et versa.

L’extrait freine la croissance tumorale : L’équipe constate, sur des cellules cancéreuses de cancer de la tête et du cou ainsi que sur un modèle animal de ce cancer, que l’extrait de melon amer peut réduire la croissance des cellules cancéreuses.

En laboratoire, les chercheurs constatent que l’extrait active plusieurs voies qui contribuent à réduire la croissance des cellules cancéreuses et, sur l’animal, qu’après 4 semaines de traitement, la croissance et le volume de la tumeur ont diminué.

Prenant en compte les pharmacologies déjà existantes basées sur cet extrait et ces résultats préliminaires, les chercheurs jugent le composé prometteur, pour, combiné au traitement standard, venir renforcer son efficacité. Des études précliniques puis des essais cliniques sont déjà programmés.

Source: PLoS ONE 17 Oct 2013 DOI: 10.1371/journal.pone.0078006Bitter Melon Reduces Head and Neck Squamous Cell Carcinoma Growth by Targeting c-Met Signaling (Visuel© lefebvre_jonathan – Fotolia.com)

CANCER de la TÊTE et du COU: Le melon amer réduit la croissance tumorale – PLoS ONE
Lire aussisur le Cancer de la tête et du cou


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine