Magazine Santé

CANCER de l'ENDOMÈTRE: Attention aux boissons sucrées – Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention

Publié le 25 novembre 2013 par Santelog @santelog

CANCER de l'ENDOMÈTRE: Attention aux boissons sucrées – Cancer Epidemiology, Biomarkers & PreventionLa recherche a déjà largement documenté la contribution des boissons sucrées à l’épidémie d’obésité, de diabète et de maladies cardiaques, mais cette étude de l’Université du Minnesota montre comment ces boissons favorisent, chez les femmes obèses, des niveaux d’œstrogènes élevés favorisant ainsi le risque de cancer de l’endomètre. Les conclusions, présentées dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, mettent ainsi en garde les femmes ménopausées sur ce nouveau risque lié à la surconsommation de boissons sucrées.

Rappelons que le cancer de l’endomètre occupe le 5e rang des cancers chez la femme, avec plus de 6.000 nouveaux cas chaque année. Ce cancer du corps utérin survient généralement après la ménopause, à un âge moyen de 68 ans. L’obésité et le diabète (et le traitement par Tamoxifène) sont reconnus comme les principaux facteurs de risque.

L’analyse, menée sur les données de 23.039 femmes ménopausées, suivies durant 14 ans, qui ont renseigné leurs apports alimentaires et leurs antécédents médicaux avant le diagnostic de cancer, constate que,

·   La consommation de boissons sucrées varie chez ces femmes de 1,7 et 60,5 unités par semaine ;

·   Sur 14 ans, 506 cancers de l’endomètre de type I (œstrogènes dépendant) et 89 de type II ont été enregistrés ;

·   les femmes ménopausées qui ont consommé des boissons sucrées sont plus susceptibles de développer le type le plus courant de cancer de l’endomètre,

·   les femmes ménopausées fortes consommatrices de boissons sucrées ont un risque accru de 78% de cancer de l’endomètre dépendant des œstrogènes,

·   l’association est dose-dépendante, plus la consommation de boissons sucrées est importante, plus élevé est le risque de cancer.

·   Aucune association n’est retrouvée avec la consommation de boissons gazeuses sans sucre, les bonbons, les viennoiseries ou l’amidon.

Des résultats peu surprenants, de l’avis même des auteurs : Si leur étude est la première à montrer la relation, la relation boissons sucrées-obésité et la relation obésité-cancer de l’endomètre ont déjà été démontrées. Les femmes obèses ont des niveaux plus élevés d’œstrogènes et d’insuline que les femmes de poids normal et ces niveaux élevés sont déjà reconnus comme facteurs de risque de ce type de cancer.

Cette recherche documente enfin et à nouveau la contribution des boissons sucrées à l’épidémie d’obésité et donc à l’ensemble des comorbidités associées.

Source: Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention November 22, 2013; doi: 10.1158/1055-9965.EPI-13-0636 Sugar-Sweetened Beverage Intake and the Risk of Type I and Type II Endometrial Cancer among Postmenopausal Women (Visuel© kornienko – Fotolia.com)

CANCER de l'ENDOMÈTRE: Attention aux boissons sucrées – Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention
Accéder aux dernières actualités sur les Boissons sucrées

Lire aussi :CANCER de L’ENDOMÈTRE: Bien moins fréquent en cas de grossesse tardive


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine