Magazine Environnement

Mauvais réveil, ce matin.

Publié le 25 novembre 2013 par Rolandbosquet

mauvais_reveil

   Mauvais réveil, ce matin, après une nuit chahutée par les frasques de mes deux locataires Hector et Pâris, deux hiboux établis pour l’hiver dans les combles de ma maison. Le feu dans la cheminée est éteint et le fond de l’air est frais. César, le chat qui s’est également installé dans mes meubles, s’extrait lentement des coussins du canapé et réclame sa pâtée d’un feulement qui se veut sauvage. Mon café est trop chaud. Dehors, le gel fait briller la pelouse de mon courtil et un vilain vent de bise bouscule la cime des bouleaux. Je cale sur le lecteur de disques le "Clair de lune" de Debussy adapté et interprété à la harpe par Xavier De Maistre. Autant entretenir la nostalgie jusqu’au bout puisque, selon les prévisionnistes, la température extérieure ne devrait guère s’améliorer. Rien ne s’améliore d’ailleurs si l’on en croit les nouvelles d’hier soir. La courbe du chômage n’a toujours pas atteint le col et encore moins attaqué la descente en dépit des incantations gouvernementales. Les mouvements de mauvaise humeur, coiffés ou non des fameux bonnets, continuent de sillonner les rues. Un bateau d’émigrés s’est renversé devant les côtes de Malte. On ne connait pas le nombre exact des disparus. D’autres, hélas, tenteront probablement leur chance, si on peut parler de chance. Les bistrotiers et les tenanciers de gargotes affichent leur grogne face à la hausse de la TVA Les Grands Restaurants Parisiens ne la répercuteraient pas sur leurs factures supérieures à deux cent cinquante euros par couvert. Il y a parfois de bonnes nouvelles. La neige a rendu sa virginité au paysage Vosgien, ce qui rend la circulation des transports scolaires particulièrement difficile. On s’interroge sur la nécessité de les sortir de leur remise le mercredi matin. La question sera posée à l’Assemblée Nationale par un député local. Les garçons de plage, entre Nice et Menton, se plaignent d’une recrudescence de resquilleurs qui veulent admirer la mer gratuitement. Le commerce en pâtit bien évidemment. Un loup des Abruzzes aurait été aperçu au cœur du Gévaudan. Les parents sont invités à rentrer leurs enfants dès la nuit tombée. Un camion de petits pois en provenance du Sénégal s’est renversé sur la chaussée de l’autoroute des "Deux-mers", entre Narbonne et Toulouse. La circulation est bloquée et un bouchon de trente kilomètres s’est constitué de part et d’autre. Les gens s’arrêtent pour faire des provisions. Un chien errant aurait mordu une jeune factrice enceinte. Le pronostic vital ne serait pas engagé. Ni pour l’animal non plus d’ailleurs. Tout le monde est rassuré. A Paris, un sans-domicile-fixe a été retrouvé mort sur un banc dans un parc interdit d’accès au public. Le parquet aurait renoncé à engager des poursuites. Selon des sources autorisées, nos dirigeants persisteraient à maintenir leur cap malgré la neige et le froid, le roulis, le tangage et les avis de tempête. Les moniteurs de ski attendent de pied ferme ; les marins restent dubitatifs. La température à Bora-Bora s’élève à 31°centigrades et le taux d’humidité atteint 87%. Les télévisions fourbissent leurs bêtisiers. Ce qui semblerait indiquer que le monde court tout droit vers la fin de l’année. Noël serait d’ailleurs tout juste dans un mois et les boutiques de cadeaux font des affaires. Mon café est définitivement froid.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rolandbosquet 674 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte