Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 26 novembre 2013 par Ericguillotte
mardi 26 novembre 2013

- que la 29ème campagne des Restos du Cœur a commencé hier. Vous pouvez copier pour coller la phrase pour la fois prochaine, il n’y aura que le nombre à changer. Les bénévoles s’attendent à un nombre record de bénéficiaires et pensent atteindre le million de personnes accueillies dans les plus de 2.000 centres d’accueil ouverts dans toute la France qui serviront au moins 2 repas par semaine jusqu’en mars prochain. Les Restos du cœur, merveilleuse idée de départ et symbole de la SAMU, la Série des Aberrations Malheureusement Utiles dans notre pays. On ne fait pas bien par ici, alors on rattrape l’erreur par là. Il est des va-et-vient, dans d’autres circonstances, que d’aucuns jugent bien plus agréables.
- que les sénateurs ont rejeté lundi la création de la taxe exceptionnelle sur les hautes rémunérations, appelée taxe à 75 %, inscrite dans le projet de loi de finances 2014, cette taxe qui créa une polémique dans le monde du football. Ne cherchons pas la définition du Sénat ni de son rôle. Ils rejettent, les papys. Ils n’arrêtent pas de rejeter. Je me demande même s’ils lisent les projets ? Non, je pense qu’ils y viennent, dans leur voiture avec chauffeur, et, avant d’aller au resto, ils rejettent. Parfois, ils le font après le resto, mais c’est plus rare. La taxe n’est pas pour autant enterrée puisque le texte reviendra ensuite à l'Assemblée nationale. Un coup par ci, un coup par là, des coûts des deux côtés. Il est des va-et-vient, dans d’autres circonstances, que d’aucuns jugent bien plus agréables.
- que les cheminots hostiles au projet de réforme ferroviaire appellent à la grève le 12 décembre prochain sur le réseau SNCF. Vous pouvez copier pour coller la phrase pour la prochaine fois, là encore, il n’y aura que la date à changer. Les usagers se plaindront, ils arriveront en retard au bureau, les routes seront encombrées, les cheminots seront entendus ou non, mais quoi qu’il arrive, ils trouveront autre source de colère plus tard pour remettre ça. Infatigables dans le domaine. Et le 12 décembre, à la télé, on passera d’un usager en colère sur les quais de gare sans train à un usager à vélo dans le froid pédalant pour se rendre au travail. Il est des va-et-vient, dans d’autres circonstances, que d’aucuns jugent bien plus agréables.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines