Magazine Science & vie

Accord iranien : Où est la vérité...?

Publié le 26 novembre 2013 par 000111aaa

Parlons un peu du nucléaire international aujourd’hui et notamment celui de l’IRAN

LE NOUVEL OBS  a reçu hier les contributions de journalistes et aussi de blogs particuliers

VINCENT JAUVERT  a mis l’accent sur la  question de la séparation du plutonium .HIER  le FIGARO  a présenté  plusieurs articles sur l’affaire  et a insisté sur l’importance de la centrale à eau lourde  d ARAK

Je vais vous donner le point de vue de l’ingénieur retraité du  CEA :il est exact  que le combustible irradié du réacteur d'Arak, officiellement destiné à la recherche médicale, puisse servir à des fins militaires,…….

Il est exact qu’  en aval, il faut des installations permettant de séparer le plutonium…… Pour les gens de mon âge  je rappelle que nous avons des installations à  MARCOULE  que nous avons complétées au début des années 90 par l’installation ATALANTE due à mon collègue A .SIMON  et allia 

Ce genre d’exploitation  est facilement reconnaissable par ce que nous appelons dans notre jargon une architecture de « labos chauds » ,lesquels   permettent pour le personnel des opérations de chimie des transuraniens par télémanipulation et a l abri des rayonnements et contamination  ( PuF6 est de plus  très toxique  ) .Ca peut se voir par satellite ….

Les lecteurs du  FIGARO  ont dû surement être interloqués de voir les plan du laboratoire iranien   en construction pour cet usage et qui est dénommé  annexe de  IR 10  ET DONT JE VOUS MONTRE LES PLAN EN COPIER -COLLER ICI MEME

Capture.PNG IRAN 1.PNG

  Les calculs présentés par le  Premier  ministre  ISRAELIEN  sont basés sur le potentiel possible de séparation  du plutonium par les capacités du plan présenté  et démontreraient que la fabrication de bombes est encore largement possible si l’occident ne surveille pas cela de très près et je les cite (« ….capable de .produire une bombe dans une période de six à sept semaines. …. »)

Il est donc évident que la bonne foi des iraniens doit être vérifiée a la fois pour le taux de soutirage du produit riche de la cascade d’enrichissement  en uranium  ( terminée la production de uf6 à u 235 20% et on se limitera à  5 % ) et sur ce qui se fabrique dans ces cellules chaudes …..Car qui sait ce qui peut avoir été dissimulé  par le premier ministre iranien précédent…. ?

SOULIGNER l’aspect nucléaire de cet accord est surement insuffisant et les arguments diplomatiques , économiques et financiers  que je subodore  ont dû forcément jouer ……En ce moment où la valeur du baril du BRENT était au dessus des 100 dollars ….. l’accord vient de le faire baisser

Capture.PNG BRENT.PNG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine