Magazine Environnement

L’Algérie trop dépendante de son pétrole ?

Publié le 26 novembre 2013 par Lenergiedavancer @Fil_energie
desert_oil_road_photo_StefoF

En déplacement depuis 2 semaines à Alger, Zeine Zeidane du Fonds Monétaire International (FMI) a déclaré lundi 25 novembre que l’Algérie devait « renforcer les recettes hors hydrocarbures, maîtriser les dépenses courantes et maintenir l’investissement public, lequel revêt une importance cruciale pour la croissance ».

Selon ce responsable du FMI, si l’Algérie ne se penche pas sur une meilleure gestion de ses dépenses courantes, le pays pourrait revenir à une situation d’endettement. En effet, la réduction de l’inflation à 4,5% en octobre (contre 8,9% à la même période l’année dernière) ainsi que les résultats économiques « satisfaisants » pour 2013, étaient liés   »à une politique monétaire prudente ».

Toutefois, le FMI juge que la croissance devrait être moins forte que l’an passé. « La production d’hydrocarbures continue de fléchir tandis que la consommation intérieure croît rapidement, ce qui pèse sur les exportations », estime Zeine Zeidane.

L’institution a ainsi invité les autorités algériennes à « adopter des mesures destinées à réduire la consommation intérieure d’hydrocarbures [qui représentent 97% des recettes en devises du pays] et à diversifier les exportations ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog