Magazine Politique

Contre l'austérité, l'injustice fiscale, les licenciements... le 1er décembre, tous ensemble !

Publié le 26 novembre 2013 par Blanchemanche

Jean-Marc Ayrault prétend répondre au mécontentement en annonçant une "remise à plat de notre système fiscal"  et sa volonté de relancer le dialogue social. Il n'y a pour les classes populaires rien de bon à attendre de ce nouveau faux semblant du gouvernement. Il ne peut avoir, au final, d'autres effets que de favoriser encore plus le patronat sous couvert de lutte contre les déficits et le chômage.En finir avec les politiques d'austérité...François Hollande et le PS avaient dit "Non à la TVA Sarkozy". Aujourd'hui ils augmentent la TVA pour financer un cadeau de 20 milliards aux actionnaires. Et la remise à plat d'Ayrault ira dans le même sens, en pire, si nous ne réussissons pas à inverser les rapports de force pour imposer une autre répartition des richesses. Le gouvernement  prend dans les poches de la population pour donner aux patrons et aux riches. Il invoque la dette pour justifier cette politique, pure hypocrisie car ce sont bien les cadeaux faits au patronat comme les intérêts versés aux banquiers  au titre du paiement de la dette qui ruinent l'économie.Cette politique est injuste  et inefficace. La dette ne cesse de croître, le chômage augmente. Au nom de la croissance, gouvernement et patronat aggravent le chômage, intensifient les rythmes de travail. Leur course à la compétitivité entraîne la multiplication des plans sociaux.Une telle politique ne vise qu'à la croissance des profits au détriment de toute la société.Unifier les révoltesA travers tout le pays, la révolte éclate :  les travailleurs de Marine Harvest, d'Alcatel-Lucent, ceux de La Redoute  ou bien d'autres contre les licenciements, les enseignants et les parents d'élèves contre les rythmes scolaires, les sages-femmes, des paysans et des artisans victimes de la crise... Il s'agit aujourd'hui de saisir toutes les occasions qui permettent au mécontentement, aux mobilisations de converger sur le terrain social et politique  contre le gouvernement et le patronat.L'UMP et le FN osent prétendre parler au nom des classes populaires, c'est un mensonge, une imposture.  C'est à nous, aux travailleuses et aux travailleurs, à la jeunesse de prendre l'offensive pour ne pas les laisser dévoyer le mécontentement.Au lieu de nous laisser diviser, nous devons unir nos combats. C'est pourquoi le NPA était avec la révolte bretonne à Quimper ou, samedi dernier avec les salariés à Rennes, Morlaix... C'est pourquoi aussi nous appelons à participer, le 1er décembre, à la marche initiée par le Front de gauche. Il est de l'intérêt de toute la population de se battre ensemble contre la hausse de la TVA et l'écotaxe,  pour une fiscalité anticapitaliste et en finir avec l'austérité,  pour l'interdiction des licenciements, contre les expulsions de sans-papiers.Le 1er décembre sera l'occasion de dire dans la rue nos exigences,  de faire un pas vers la construction d'une opposition politique contre le gouvernement et le patronat.   Le 26/11/2013

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines