Magazine Voyages

Les pays les plus accueillants pour les français en quête de succès

Publié le 26 novembre 2013 par Chasseurbuzz @Chasseur2Buzz

Fuite des compétences françaises à l’étrangerexpatrier

Catalogué chômeur et en sempiternelle recherche d’emploi qu’il soit diplômé ou pas, le Français de souche galère dans tous les sens et se sent près à quitter les frontières pour une meilleure vie mais où donc peut-il voguer ? Beaucoup de pays en tous cas peuvent l’accueillir à bras ouverts……

Comme l’Allemagne pour les techniciens et ingénieurs

Les allemands sont connus pour voir l’aspect technique des choses et le savoir faire de l’employé et ils s’en foutraient s’il sortirait de Polytechnique ou de s Mines, termes curieux et inconnus. Pour eux un Bac+2 technique ou commercial est le bienvenu. Mais il faut savoir choisir sa ville car Berlin n’est pas des plus accueillante vu son taux de chômage élevé et les salaires en régression par rapport aux autres régions.

La combinaison vacances-travail de l’Australie

La forte croissance de l’Australie attire les jeunes qui demandent le permis 2 en 1, vacances et travail en même temps. Cela permet au candidat expatrié de prospecter le terrain en quête de travail tout en profitant de belles vacances.

Pour vivre en attendant des jours meilleurs, les petits boulots dans les plus beaux vergers australiens et l’attente d’un emploi  stable pour pouvoir obtenir sa résidence. Le plus facile serait de postuler dans l’ingénierie ou la vente  où les offres sont des plus nombreuses.

expatrier2

Le Canada en quête de francophone

Pareil que pour l’Australie, il faut demander pour les moins de 35 ans un permis vacances-travail pour avoir le droit de chercher pendant une année un employeur. Mais le nombre de places étant limité l faut se lever tôt pour y avoir une place puisque pour l’année passée les 700 visas vacances-travail ont été délivré en 48 heures. Pour multiplier ses chances essayer de postuler pour les métiers jugés en pénurie.

USA et l’American Dream

Avec une politique aussi stricte de visas, il faut s’armer de patience avec pourtant un nombre important de secteurs ouverts où postuler semble des plus aisés. Pour être un tant soit peu intelligent  et obtenir le visa, il faudrait commencer par un VIE (volontariat international en entreprise), destinés généralement aux anciens des grandes écoles.

argent2

La Grande-Bretagne en recherche de CV atypiques

Il faut croire que la capitale britannique attire les français et ils seraient près de 300 000 à y vivre. Les débutants en langue s’orienteront d’abord vers les métiers de la restauration puis évoluer doucement. Ce qui compte est la motivation du candidat et pas seulement les diplômes.

Donc pour ceux qui ne trouvent pas chaussure à leur pied dans l’Hexagone, alors bonne route, l’avenir les attend au-delà des frontières

çêè

Commentez les buzzs

commentaires


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chasseurbuzz 14098 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine