Magazine Société

Ils ont des bonnets rouges...

Publié le 26 novembre 2013 par Edgar @edgarpoe

Il fallait la faire celle-là, c'est donc fait.

Des commentaires sur mon billet précédent signalent que les bonnets rouges ne s'attaquent pas à l'Union européenne, et donc que Todd ou moi avons tort de penser que les protestations bretonnes peuvent ouvrir sur quelque chose de positif en termes de reconstruction républicaine.

Je ne suis pas complètement naïf et il ne m'avait pas échappé que le mouvement des bonnets rouges n'était pas univoque.

Pour ce qui est du régionalisme, j'avais signalé en 2006 les projets régionalistes de l'UFCE, qui tendent à un découpage de la France (je recopie encore cette carte de l'Europe des régions, élaborée par les Verts européens).

europe_verte.jpg

Je connais l'Institut de Locarn, think tank autonomiste breton vaguement déguisé - une citation bien connue d'un des présidents : "le problème de la Bretagne, c'est la France !"

Je découvre en rédigeant ce billet (c'est l'une des vertus du blog, ça conduit à se documenter) un animateur des bonnets rouges qui se déclare européen anti-jacobin.

J'avais découvert la semaine dernière, via l'Agence Bretagne Presse (encore des autonomistes), le parti Breizh Europa, qui se veut Breton et européen, en contournant Paris évidemment.

J'ai été choqué par une phrase de Jean-Pierre Le Goff dans un entretien au Monde, qui soutenait Hollande et invoquait les "français et les bretons" comme s'il s'agissait de deux régions voisines du bel ensemble européen.

Donc oui, tout cela existe, il ne s'agit pas de l'ignorer. Mais l'autonomisme breton existe depuis longtemps, et a même une longue tradition de collaboration européenne. Il n'est pas né il y a quinze jours.

hermine.jpg

Est-ce donc une raison pour abandonner l'ensemble des protestations contre la crise émanant, entre autres, de la Bretagne, aux autonomistes ?

Ce serait une erreur de faire ce choix à mon sens.

Je note que l'UPR, ce parti que j'évoque régulièrement, participait aux manifestations bretonnes. Et la page Facebook de l'UPR du seul Finistère a plus "d'amis" que celle de Breizh Europa. L'UPR manifestait donc au milieu des bonnets rouges, en réclamant la sortie de l'UE. Ils n'ont pas été passés à tabac apparemment, et ont même fait une brève apparition au Petit journal.

upr-29.jpg

Todd s'est donc enthousiasmé pour conférer un sens républicain et anti-européen à une manifestation où des indépendantistes étaient effectivement à la manoeuvre pour faire de la récupération. La seule question qui compte c'est de savoir s'il faut les laisser faire, surtout si l'on est convaincu que l'appauvrissement républicain qui provoque cette révolte, est causé par l'Europe elle-même ? D'autres ont une réponse similaire à la mienne :

bn-j.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Edgar 4429 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine