Magazine Cinéma

[Critique] Hunger Games – L’Embrasement

Par Wolvy128 @Wolvy128

4-étoiles

Affiche fr hunger games 2
Après Hunger Games l’année dernière, place cette année à Hunger Games – L’Embrasement, le second volet des aventures de Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence), réalisé cette fois par Francis Lawrence (Je suis une Légende, Constantine…). Puisqu’ils ont gagné la 74e édition des Hunger Games, Katniss et Peeta (Josh Hutcherson) sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow (Donald Sutherland) prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Ayant beaucoup aimé le premier opus malgré quelques réserves techniques, je dois avouer que ce second volet constituait une de mes plus grosses attentes de l’année. Et globalement, je n’ai vraiment pas été déçu, même si le film n’est évidemment pas parfait en tous points. Le dernier tiers consacré à l’arène m’a, par exemple, paru un peu expédié. Comme si le réalisateur avait voulu insuffler par tous les moyens un rythme haletant au récit. Du coup, les événements s’enchainent pratiquement sans temps mort et sans prendre non plus la peine de développer en profondeur les personnages. Et ce manque de développement a pour conséquence directe d’annihiler presque totalement la tension et l’émotion qui auraient pu naître des événements. Néanmoins, à part cet élément, j’ai trouvé le film plutôt très bon et à nouveau extrêmement fidèle au matériau d’origine (à quelques exceptions près). En particulier dans sa première partie qui retranscrit parfaitement le contexte politique de l’histoire et les enjeux de la révolte à venir. A ce titre, la notion de symbole pour soulever un peuple prend soudainement tout son sens et la puissance des images pour asseoir son autorité se révèle en fin de compte plus fragile qu’on aurait pu le croire au départ.

Photo hunger games 2
Mais ce qui fait véritablement la force du film selon moi est avant tout son actrice principale qui livre une fois encore une prestation absolument brillante. Très sincèrement, la saga ne serait vraiment pas la même sans elle ! Et c’est d’autant plus appréciable que quand on y réfléchit, rares sont finalement les blockbusters destinés principalement aux adolescents qui peuvent se vanter d’avoir une personne d’un tel talent en tête d’affiche. Mais ce n’est pas l’unique satisfaction du casting puisque l’ensemble des acteurs se montre également très convaincant. De Josh Hutcherson à Liam Hemsworth, en passant par les nouveaux venus Sam Claflin et Jena Malone, tous parviennent (parfois en quelques scènes seulement) à retranscrire efficacement l’état d’esprit de leur personnage et ses motivations. Sans oublier non plus Woody Harrelson et Elizabeth Banks qui bénéficient tous les deux de séquences particulièrement émouvantes. Enfin, je ne peux pas terminer cette critique sans évoquer la mise en scène de Francis Lawrence qui contraste nettement avec celle de Gary Ross dans le premier film. En effet, plus de caméra à l’épaule tremblotante dans cet opus mais une réalisation sobre et fluide nous gratifiant de scènes d’action lisibles et de quelques très beaux plans. Pour ma part, je préfère largement !

Pour conclure, Hunger Games – L’Embrasement est donc une adaptation de grande qualité, tout à fait respectueuse de l’œuvre originale de Suzanne Collins. Divertissant et juste, le film peut s’appuyer sur un casting impeccable et une mise en scène sans artifice nettement plus agréable que dans le premier volet. Cependant, il souffre aussi, dans le dernier acte, d’un léger manque de tension et d’émotion qui limite quelque peu la réflexion amorcée dans la première partie. Mais malgré ce défaut, il est tout de même d’un excellent niveau et promet vraiment le meilleur pour les deux films de conclusion qui arriveront en 2014 et 2015.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines