Magazine Poésie

Eugénio de Andrade – Nocturne de Lisbonne (Nocturno de Lisboa, 1950)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Eugénio de Andrade – Nocturne de Lisbonne (Nocturno de Lisboa, 1950)Tard dans la nuit, la mort au fond de sa poche,
chaque homme cherche un fleuve où dormir
et les pieds sur la lune ou sur un grain de sable
il s’enroule dans le sommeil qui voulait fuir.

Chaque rêve meurt entre les mains d’un autre rêve.
Dix sous d’amour furent dépensés à attendre.
Le ciel qui nous promet un ange saoul
est un matelas crasseux au cinquième étage.

*

Pela noite adiante, com a morte na algibeira,
cada homem procura um rio para dormir,
e com os pés na lua ou num grão de areia
enrola-se no sono que lhe quer fugir.

Cada sonho morre às mãos doutro sonho.
Dez-réis de amor foram gastos a esperar.
O céu que nos promete um anjo bêbado
é um colchão sujo num quinto andar.

***

Eugénio De Andrade (1923–2005)Os amantes sem dinheiro (1950)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines