Magazine

L'anorexie

Publié le 15 avril 2008 par Marieclaude

L'autre jour, je me promenais en voiture quand j'ai aperçu une jeune fille de promenant au bras d'un jeune garçon. Jusque là tout est normal. Mais cette jeune fille m'a bouleversé par sa maigreur. Elle était tellement maigre que je m'inquiétais pour sa santé. Comme je ne la connais pas, je n'étais quand même pas pour m'arrêter et lui expliquer mon inquiétude. 'Une limite quand même' me dis-je. Pauvre elle, tout jeune, la vie devant elle et probablement anorexique en plus. Mais qu'est-ce que l'anorexie au juste?

L'anorexie mentale semble se résumer à une histoire de poids. Pourtant, c'est une véritable maladie, qui traduit un désordre psychologique profond. Elle est d'autant mieux traitée qu'elle est dépistée précocement. L'anorexie survient fréquemment à la suite d'un régime amaigrissant, pas forcément justifié sur le plan médical. Le culte excessif de la minceur conduit les jeunes filles à se préoccuper de plus en plus tôt de leur poids. Toutefois, le symptôme pondéral traduit une souffrance psychologique, bien souvent ignorée par l'entourage. L'anorexie mentale peut résulter d'un manque de confiance en soi et d'autonomie. Lorsque l'on ressent une carence affective, l'anorexie permet de se faire remarquer. Ce trouble intervient souvent peu après la puberté, lors de profonds bouleversements : il constitue un "compromis" lorsque poussée de croissance, maturation sexuelle, et passage vers le statut d'adulte sont mentalement ingérables. Ces problèmes sont toujours la conséquence d'une détresse ou d'un malaise profond. Comment reconnaître une anorexique ? Peut-on vaincre une envie compulsive de nourriture ?

De nombreuses adolescentes se sentent concernées par les problèmes de poids. Les anorexiques cherchent à restreindre leur alimentation en vue de perdre du poids, alors qu'elles sont déjà minces, voire maigres. Les quantités consommées sont anormalement basses, beaucoup d'aliments, en particulier les graisses et les produits sucrés, sont évincés. C'est une grève de l'appétit motivée par l'obsession d'être toujours plus mince. Elle débute presque toujours à l'adolescence et touche les filles dans 9 cas sur 10. Ce désir de maigrir à tout prix et de plus en plus, repose sur une perception du corps totalement imaginaire, sans aucun rapport avec la réelle corpulence de la jeune fille.

Elle est souvent hyperactive et se livre à toutes sortes d'exercices pour perdre du poids. La perte de la masse musculaire lui donne un aspect émacié et, même si elle est très maigre, elle se voit toujours grosse et a une peur maladive d'engraisser. L'anorexique est souvent perfectionniste et réussit bien ce qu'elle entreprend. En même temps, elle a une pauvre image d'elle-même et à l'impression d'exercer un meilleur contrôle sur elle-même en disant non aux aliments. La  plupart d'entre elles ne réalisent pas qu'elles ont un problème.

Dans la plupart des cas, l'anorexie est déclenchée par un événement particulier. Les personnes ont tendance à être très vulnérables face au rejet et à se sentir coupables d'être rejetées par leurs amis. Elles commencent un régime pour chercher à plaire et à attirer les garçons

Les signes
La personne anorexique trouve habituellement toutes sortes de prétextes pour ne pas manger avec d'autres personnes (elle a déjà mangé ou elle mangera plus tard...). Si elle doit manger avec d'autres, elle ne consomme que les aliments qui contiennent très peu de calories. Elle adopte souvent certains rituels comme couper sa nourriture en petits morceaux ou mâcher un certain nombre de fois. Elle se pèse souvent et porte des vêtements amples pour camoufler son apparence. Elle préfère manger seule et après les repas, elle passe beaucoup de temps dans la salle de bain (où elle laisse couler l'eau pour masquer les bruits de vomissements.

Comment aborder le sujet?
Si vous croyez qu'une personne de votre entourage souffre d'anorexie, évitez de parler de nourriture ou de poids. N'essayez pas de la forcer à manger et ne faites surtout pas des repas un champ de bataille. Le problème est plus complexe qu'un simple rapport avec la nourriture. Gardez en tête que l'étape la plus difficile pour une personne souffrant de troubles alimentaires est d'admettre qu'elle a un problème.

Les effets sur la santé
Les anorexiques perdent en général plus de 25% de leur poids. À plus ou moins long terme, l'anorexie peut affecter la santé, parfois de manière irréversible. La privation d'aliments entraîne de l'anémie et un ralentissement du métabolisme. La respiration, le pouls, la pression sanguine et la température diminuent. La glande thyroïde fonctionne mal. Les menstruations cessent et on remarque l'apparition d'un fin duvet sur le visage et le dos. Le teint est pâle, la peau est sèche et les articulations gonflées. Lorsque l'anorexie est grave, la personne souffre parfois d'épuisement.  Les vomissements répétés peuvent causer une inflammation et même une perforation de l'œsophage. L'émail des dents s'érode et les glandes salivaires gonflent. Les purges et l'abus de diurétiques entraînent la déshydratation et une perte de minéraux qui provoque des maux de tête, des étourdissements, des problèmes rénaux. Un amaigrissement excessif aboutit à une dénutrition, avec perte de masse musculaire.  Les personnes anorexiques sont en hypothermie, toujours très frileuses.


Le traitement
Le traitement des troubles alimentaires est souvent long et difficile. La négation du problème dans les cas d'anorexie est le principal obstacle à la guérison

La prévention
Si votre enfant se préoccupe outre mesure de son poids, discutez-en franchement avec lui. Apprenez-lui qu'il existe une variété de formes et de tailles et qu'un corps sain n'est pas nécessairement synonyme de minceur. Soyez particulièrement vigilant au moment de la puberté. Les changements physiques qu'elle entraîne sont souvent une source de gêne pour un adolescent. À éviter à tout prix: les taquineries sur l'allure ou le poids. Elles peuvent avoir un effet dévastateur et blesser profondément. Répétez à votre enfant que vous l'aimez pour ce qu'il est et que vous avez confiance en lui.

Ah! Que j'aurais aimé jaser un peu avec cette jeune fille pour en savoir un peu plus long sur elle, sur ce qu'elle vit afin de l'aider un peu, mais comme je vous disais, je ne la connaît pas et on ne s'ouvre pas à une inconnu et certainement pas une anorexique.

Bonne journée,

Marie-Claude


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog