Magazine Société

Une sonde Chinoise en route vers la Lune

Publié le 06 décembre 2013 par Toulouseweb

Pourquoi Pékin réplique ce que faisaient Russes et Américains il y a quarante ans ?
Des millions de chinois se sont couchés tard dans la nuit de dimanche ŕ lundi. Ils n'ont pas voulu manquer le lancement de la sonde baptisée "Lapin de Jade" en route pour la Lune. Pour une fois la télévision publique CCTV avait choisi un direct intégral, les lancements précédents ayant eu lieu en léger différé. Nous avons eu droit a des images parfaites. Si bien qu'on se serait cru ŕ Kourou pour un lancement d'Ariane en pleine nuit. Une heure aprčs le responsable du centre de tir situé ŕ Xichan dans le sud ouest de la Chine, a annoncé que le lancement était un plein succčs.
Mi décembre, si tout va bien, le "Lapin de Jade" sera sur le sol lunaire en train de gratter la croűte superficielle de l'astre de la terre. On l'a compris, le "Lapin de Jade" est un petit engin télécommandé ŕ six roues, bourré d'électronique, tous terrains évidemment et qui pčse environ 120 kg. Le "Lapin de Jade" n'alunira pas n'importe oů, mais dans la "Baie des Arcs en Ciel", une zone que les savants chinois jugent encore inexplorée. Autre avantage de la zone choisie, elle est exposée au soleil, ce qui fait que les panneaux solaires seront alimentés en permanence. Selon le communiqué de l'administration spatiale chinoise, le "Lapin de Jade" sera chargé d'effectuer des analyses scientifiques et géologiques, il enverra aussi vers la terre des images 3D. Il pourra se déplacer ŕ 200 m par heure mais sa durée de vie est brčve, trois mois selon Pékin.
Ainsi donc la Chine poursuit son programme spatial, en refaisant ce que Russes et Américains ont réalisé il y a quarante ans, mais Pékin n'en a que faire. Le programme spatial chinois fait partie du "ręve chinois", le slogan fondateur lancé maintes et maintes fois par le président Xi Jinping. Des milliards de dollars sont injectés chaque année dans la conquęte de l'espace, qui dépend de l'armée populaire de libération. En 2003, Pékin envoyait son premier homme dans l'espace, Yang Liwei. Ont suivi ensuite deux taďkonautes ŕ bord de Shenzhou VI puis ce fűt le tour de Liu Yang, la premičre femme chinoise ŕ voyager dans l'espace.
L
Qu'on ne s'y trompe pas, la Chine a son plan de vol pour devenir en fait la premičre puissance spatiale du monde. Les américains ont annoncé qu'ils fermeraient définitivement la station spatiale internationale en 2017, l'année oů une station spatiale chinoise pourrait bien prendre le relais. Le président Obama a décidé d'abandonner la Lune et vise des missions sur Mars sans que les dates et les budgets engagés ne soient précisés. Le congrčs américain pourrait carrément voter trčs rapidement l'interdiction des vols habités. Ce qui fait que quarante ans aprčs, Pékin pourrait devenir la seule nation dotée d'une station permanente en orbite autour de la Terre. Et si le rover "Lapin de Jade" se plaît bien dans la "Baie des Arcs en Ciel", les chinois sont décidés ŕ marcher sur la Lune qui servirait de base ŕ l'implantation d'une colonie sur Mars.
Les chinois ont l'éternité pour eux et autant dire que ce sont de bons ingénieurs puisqu'ils réussissent tout ce qu'ils entreprennent dans ce domaine malgré un embargo sérieux des autres pays ayant accčs ŕ l'espace.
Si la majorité des chinois ont applaudi le départ de la sonde lunaire, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ne se sont pas privés de dire "voilŕ de l'argent gâché, le gouvernement ferait mieux de s'occuper du peuple qui souffre dans les campagnes". La Chine deviendrait-elle un pays comme les autres ?
Gérard Jouany – AeroMorning

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toulouseweb 7297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine