Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : les matchs de 13h

Publié le 09 décembre 2013 par Sixverges
Sautons aux conclusions : les matchs de 13hOn a joué au football dans la neige à plusieurs endroits dans la NFL et les résultats furent spectaculaires!
Détroit 20 Philadelphie 34
Le blizzard ne devait survenir qu’en fin de match, mais il est plutôt arrivé pour la fin du tailgate. Conséquence de cela ou non, Reggie Bush doit sauter un tour et ne sera pas de la partie. Au début du match, c’est déjà la tempête et la progression sur le terrain est pénible. Par contre, on s’amuse beaucoup en voyant les joueurs subir des « lavages » pleins leurs casques sur chaque plaqué, comme Calvin Johnson ici!!!  Détroit s’en sort mieux que Philly, mais Joique Bell échappe deux fois la roche, dont une fois profondément en territoire ennemi. Les seuls points de la demie surviennent lorsque les félins interceptent Nick Foles et se retrouvent au 20 de Philly. Ils y vont sur un 4eet 2, car il faut oublier l’idée de botter dans cette météo, mais ça fonctionne. Finalement Bell franchit la zone de buts et il attrapera aussi le converti de 2 points rendu nécessaire par les éléments. 8-0 Détroit à la pause.
La neige a diminuée en intensité, mais le terrain n’a pas été déneigé durant la demie, donc il y a toujours une quinzaine de centimètres au sol au début du 3e quart et le ciel n’a pas fini de décharger sa cargaison. Ça n’empêche pas Jeremy Ross d’y aller d’un superbe numéro d’équilibriste dans la neige pour ramener un botté sur 58 verges. Converti de 2 points raté, 14-0 Détroit. Philadelphie réduit l’écart sur une série de longues passes, la décisive vers DeSean Jackson. Les défenseurs du Détroit plaident qu’il a quitté le terrain, mais allez-donc savoir où est la ligne de touche dans ces conditions. TD accordé, converti de 2 points raté, 14-6 Détroit.
Le début du dernier quart est complètement fou. LeSean McCoy s’échappe sur 40 verges et grâce à un converti de 2 points réussi suite à une punition ridicule aux dépends de Suh, l’égalité est créé. Sauf que Jeremy Ross redonne immédiatement les devants aux Lions en ramenant son 2e botté jusqu’au bout. WOW! Détroit envoie son botteur pour tenter la conversion, ce qui nous donne droit à une autre scène cocasse où l’équipe prend un temps d’arrêt pour une corvée de groupe de déblaiement de terrain! Tous ces efforts sont vains, car le converti est bloqué. Philadelphie n’est pas en déficit longtemps, car LeSean McCoy remet ça, cette fois sur 57 verges. 3 TD en 1 minute et demie!!! Riley Cooper converti les 2 points et Philly mène 22-20. Rendu là, le momentum est en faveur des locaux. Les retours de Ross ont pu faire oublier l’ineptie offensive des Lions pendant un instant, mais ceux-ci ne peuvent plus suivre la cadence. Nick Foles et Chris Polk mettront le match hors de portée avec des TD au dernier quart. Grosse victoire des Eagles
Cleveland  26  Nouvelle-Angleterre 27
Toutes mes félicitations au grand champion responsable de la programmation à CTV qui décide de présenter ce match sur nos écrans. Pas Miami – Pittsburgh, pas Indianapolis – Cincinnati, non, juste ce tabarnac de match sans signification là qui joue à 3 postes différents!!! Conformément à une nouvelle habitude qui ne plaira pas à Belichick, les Pats en arrachent en première demie et Cleveland retraite au vestiaire en avance 6-0. Après que Jason Campbell (qui occupe le poste de QB du Brun finalement) eut rejoint un certain Gary Barnidge pour doubler l’avance des siens et que le Gronk fut sorti sur la civière (touché au genou), on commence à croire que les Pats sont dans le trouble pour vrai, D’ailleurs les Browns prennent les devants 19-3, puis 26-13 avec 3 minutes à jouer. Game Over?? Bien sûr que non. La Nouvelle-Angleterre inscrit un TD puis recouvre un botté court avec une minute à jouer. Puis, ils bénéficient d’un A-T-R-O-C-E appel d’interférence contre le Brun pour prendre la balle à la ligne de 1 et inscrire le TD gagnant. Les Pats ont perdu des matchs sur des décisions douteuses cette saison, mais cette fois, ils se sont fait offrir la victoire sur un plateau d’argent par les zébrés. Cleveland a bien tenté de répliquer, mais la tentative de placement de 58 verges de Billy Cundiff sur le dernier jeu du match a manqué de jus.
Miami  34  Pittsburgh 28
Il neige moins qu’à Philadelphie, mais le sol est quand même blanc dans la ville de l’acier. Ça n’affecte cependant pas les Dauphins qui prennent même les devants 17-7. Toutefois, les Steelers reprennent du poil de la bête en deuxième demie grâce à un majeur d’Antonio Brown qui profite de la perte d’équilibre de son couvreur sur un terrain glissant. Puis, M. Gros Jeux lui-même, Troy Polamalu, intercepte Tannehill et exécute un double Axel dans la zone de buts pour donner les devants 21-17 à Pittsburgh. Les 2 équipes impliquées dans la course au dernier laissez-passer dans la AFC continuent de s’échanger l’avantage. Hartline inscrit le majeur pour redonner les devants à Miami, mais Cotchery réplique aussitôt. 28-24 Steelers. Toutefois, c’est Miami qui aura le dernier mot suite au TD de l’ailier rapproché Clay qui profite d’une clinique de mauvais plaqués de la tertiaire du Pittsburgh. Antonio Brown a presque livré un miracle sur le dernier jeu du match, mais son pied a quitté le terrain. Quelle fin dramatique! Victoire importante des Fins qui suivent le rythme des Ravens dans la courses aux séries, tandis que la défaite crève-cœur coule à toutes fins pratiques les Steelers.
Minnesota 26  Baltimore 29
En plus de la neige à Baltimore, les joueurs doivent se méfier des déneigeuses en manque de freins! Mauvaise nouvelle pour les Vikings, alors que Peterson doit quitter rapidement, en raison d’une blessure à la cheville. Malgré tout, Minnesota demeure dans la partie, surtout en raison des déboires de Joe Flacco et ses 3 interceptions. 12-7 Minny avec 2 minutes à jouer. Match plate? Jusque là oui, mais vous n’avez rien vu…
- Flacco rejoint le revenant TE Pitta et réussit le converti de 2 points pour donner les devants 15-12 aux Ravens.- Deux jeux plus tard, Toby Gerhart s’échappe sur 41 verges pour redonner les devants aux Vikings 19-15- Jacoby Jones retourne le botté d’envoi subséquent jusqu’au bout pour redonner les devants aux Ravens 22-19. Vous suivez toujours?- No way que Matt Cassell traversera le terrain une deuxième fois right? Eh bien, sceptiques, soyez confondus, sa petite passe dans le flanc à Cordarrelle Peterson se transforme en long jeu de 79 verges. TD Vikes qui reprennent les devants 26-22. Il reste 40 secondes.- Et bien sûr, ce qui devait arriver arriva, sur le dernier jeu du match, Joe Flacco rejoint la recrue Marlon Brown au fond de la zone de buts. Victoire dramatique des Ravens 29-26. Incroyable et crucial pour la course aux séries!!
Atlanta  21  Green Bay 22
Atlanta menait 21-10, mais à l’image de leur année de misère, ils n’ont pu compléter la besogne dans le frigide Lambeau Field. Matt Flynn et les Packers ont inscrit tous les points de la deuxième demie et grâce à cette victoire jumelée la défaite des Lions, le Pack se maintien en vie dans la course au titre de la NFC Nord.
Kansas City 45 Washington 10
Les Chiefs ont profité de leur voyage sous la neige à Washington pour retrouver le chemin de la victoire face aux misérables Redskins. Il n’y avait que 20 minutes de jouées lorsque Dexter McCluster a ramené un botté jusque dans la zone des buts pour porter le score 31-0. Nos sympathies aux fans des Skins qui ont payé un billet pour ce match! Jamaal Charles a amassé 151 verges et un TD au sol dans ce match à sens unique.
Oakland  27  NY Jets 37
Geno Smith a lancé une interception tôt dans le match, mais c’est le bon Geno qui a effectué son très attendu retour par la suite et les Jets en ont profité pour l’emporter. Le jeu du match est survenu en fin de demie lorsque Antonio Allen a bloqué un botté de dégagement qu’il a lui-même ramené dans la zone de buts adverse pour le TD qui donnait les devants 20-3 à New York. Dans la défaite, le 3e RB des Raiders Marcel Reece a connu un bon match avec 161 verges totales et un TD.
Buffalo  6 Tampa Bay 27
Parlant de RB substituts qui s’amusent, Bobby Rainey s’est offert la plus longue course de l’histoire des Bucs (80 verges) et ce fut suffisant pour défaire les minables Bills. EJ Manuel a connu un match horrible décochant 4 interceptions. Mike Glennon n’a pas été beaucoup mieux n’amassant que 90 verges avec 2 interceptions, mais il a au moins réussi 2 passes de TD.
Indianapolis 28  Cincinnati 42
C'était Le match que je voulais voir. Est-ce que je vous ai dit à quel point j’emmerde les hosties de trous de cul de CTV? Anyway, les Colts ont poursuivi leurs mauvaises habitudes de commencer les matchs en retard et c’était 21-0 tigrés avant qu’Andrew Luck trouve ses repères. Deux passes de TD rapides ont donné l’illusion d’un match au 3e quart, mais Andy Dalton, en forme aujourd’hui, a mené 2 poussées consécutives au bout et Cincinnati n’a plus été inquiété. Performance défensive inquiétante pour les Colts, l’attaque des Bengals a fait ce qu’elle voulait toute l'après-midi. Du côté des Bengals, ils sont toujours invaincus à domicile, mais la défensive se fera parler après une journée horrible où ils ont raté un nombre épouvantable de plaqués. En terminant, félicitations à ceux qui avaient Da’Rick Rogers dans leur pool. Le WR recrue des Colts qui n’avait aucune stat dans la grosse ligue avant cette rencontre termine sa journée avec 107 verges et 2 TD!
Nick T. sera avec vous en début de soirée pour le résumé des matchs de 16h.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines