Magazine Société

Fontenay contre Metz? Fontenay contre Argenteuil?

Publié le 09 décembre 2013 par Micheltabanou

Pas de surprise tant on est habitué aux délais, aux reports et autres méthodes dilatoires qu’entretient régulièrement le PS lors de ses conventions d’investitures. Samedi 7 décembre la convention n’a pas dérogé à ce principe et un répit est accordé à la liste locale qui n’a qu’une motivation : ce débarrasser du principe d’union dès le premier tour et de faire jouer les muscles contre la gauche quitte à régaler la droite quant à elle déjà assurée de se placer entre le maire et les coquelets tous ergots sortis. Donc aucune surprise et le Parti socialiste arrêtera lors d’un bureau national le 14 janvier la liste des villes où ses candidats seront autorisés à se présenter contre des maires sortants communistes. Une bonne trentaine de villes dont Fontenay-sous-Bois. Pour justifier ces entorses à l’union organisées par la direction le PS évoquent l’évolution des rapports de force et l’absence de danger à droite. Erreur de casting sur Fontenay où la droite est dangereuse et toute attitude de suffisance de notre part est à rejeter. D’autre part aux dernières cantonales ( canton - Est ) faut-il rappeler l’échec cuisant du couple EELV / PS qui s’était outrageusement maintenu au second tour ( espérant gonfler leur médiocre performance en attirant les voix de droites…) pour finir complètement désossés par un résultat sans appel du candidat sortant G. Saint-Gal, très solidement implanté ! La suffisance avait emporté ce PS sans ancrage local et qui présentait en suppléance un fantomatique secrétaire national dont on ne sait à quel talent il doit cette promotion interne ! La même suffisance, la même cécité servent d’épine dorsale à la volonté de certains socialistes ambitieux de condamner la municipalité sortante en refusant de ne pas prendre part au vote du budget, en organisant une sédition appuyée par des relents de soupçon sir certain dossiers : la boucle A86, en dénonçant une pseudo volonté d’enrayer l’organisation municipale sur la réforme des rythmes scolaires alors que les faits démontrent une réflexion et concertation très avancée ! Un PS qui développe moins d’énergie à récupérer des villes perdues au profit de la droite et qui organise des migrations pour conquérir des villes de gauche( Epinay avec Bruno Leroux qui a migré sur Saint-Ouen ). Je ne citerai pas Patrick Braouzec, président de Pleine Commune, qui fustige cette volonté de faire entrer ces communes dans un moule social-libéral… Derrière ces cas qui en apparence peuvent être isolés il y a la main de Claude Bartolone qui autour du projet de regrouper Paris et sa petite couronne sous une organisation territoriale unique se verrait bien présider cet ensemble territorial immense ! Maintenant le PS se pose dans le temps des tractations et des petits trocs. Il faudra sauver des villes en danger et le manquement à l’union de la gauche risque de les faire perdre ! Le PS cherche à développer le plus possible de liste d’union PC / EELV décidés à se ranger derrière ses candidats. Mais tout n‘est pas encore réglé comme à Metz ou Argenteuil et la tentation est grande d’établir un pacte. En effet échanger le ralliement des communistes aux listes PS dans ces villes contre le retrait des listes PS dans des villes PC. Simple. Radical. Fontenay contre Metz ? Pauvre Bédouret ! Il ne perdra pas tout s’il décide d’honorer son serment de campagne interne marqué par cette volonté désirée de vouloir en découdre seul ! S’il baisse les bras il sera celui qui aura trahi un engagement, un leader sans conviction, sans âme et sans honneur. Je voudrais encore pouvoir lui accorder cette estime d’un honneur qui ne se vend pas, d’inscrire sa politique dans la cohérence ; ce que David Dornbusch avait en son temps réalisé !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine