Magazine Conso

LE QUOTIDIEN & VOUS > Trench-coat : retour sur une valeur sûre

Publié le 09 décembre 2013 par Fab @fabrice_gil
LE QUOTIDIEN & VOUS > Trench-coat : retour sur une valeur sûre Trench-coat : retour sur une valeur sûre" border="0" title="LE QUOTIDIEN & VOUS > Trench-coat : retour sur une valeur sûre" />Si une pièce de garde-robe mérite sans conteste l'épithète "d'iconique", c'est bien l'imperméable, appelé plus communément trench-coat.  Vêtement créé pour les temps de guerre, l’imper a survécu aux champs de bataille pour devenir le symbole immortel de toute une époque.
Sa longévité doit beaucoup à de nombreux classiques du cinéma, lorsqu'il devint le vêtement passe-partout et incontournable des héros de films d'espionnage et policiers, de Rick Blaine d'Humphrey Bogart, à l'inspecteur Clouzot de Peter Sellers. Aujourd’hui, les designers trouvent encore matière à s’inspirer de ses lignes caractéristiques uniques et atypiques, même si certains s’offrent quelques libertés à l’égard de l'original : tissus légers, doublures amovibles, raccourcissement de longueur.
Son histoire - Elle débute en 1879, lorsque le fabricant britannique de vêtements Thomas Burberrybrevète un tissu de gabardine/coton imperméable coupe-vent, plus léger que le macintosh et son enveloppe interne de caoutchouc. Durant la guerre des Boers (1895-1902), les officiers britanniques trouvent les gabardines Burberry très confortables et pratiques à porter, si bien que durant la Première Guerre Mondiale, le ministère de la Guerre anglaise commande un demi-million de gabardines boutonnages croisées de couleur havane (tan) pour les soldats qui se rendent au front dans les tranchées. Les détails du pardessus -devenus très familiers aujourd'hui- étaient présents jadis : les épaulettes pour retenir les pièces d'équipement portés en bandoulière comme les jumelles; le bavolet pour ajouter une couche de protection sur l'épaule droite, la solide ceinture avec ses anneaux en D pour suspendre d'autres pièces d'équipement; les courroies aux manches et les poches à rabat pour protéger de la pluie. Une fois la guerre abolie, les hommes continueront de porter leur trench-coat -vêtement seconde-peau indispensable- à la ville comme à la campagne.
Christopher Bailey, actuel directeur artistique de la maison britannique depuis 2001, voit ses fonctions étendues. Il vient d'être nommé directeur général de la création et directeur général de la maison. Il remplacera mi-2014 l'actuelle PDG, Angela Ahrendts, débauchée par le géant américain Apple. "Je suis honoré que l'on m'ait demandé d'endosser le rôle de PDG dans cette entreprise qui signifie tant pour moi. Je me sens également privilégié de pouvoir garder mon rôle de directeur artistique" a-t’il commenté au WWD.F/G

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte