Magazine Cinéma

Critique: "Le Hobbit: La Désolation de Smaug" de Peter Jackson, sortie le 11 Décembre.

Par Trailers & News @TrailersandNews

Critique : « Le Hobbit : La Désolation de Smaug » de Peter Jackson

Un an  s’est écoulé depuis le 1er  opus, « Un Voyage Inattendu » avait bien posé les bases  de la nouvelle trilogie. Alors qu’elles nouvelles aventures attendent  Bilbon, les nains et Gandalf ?

Le synopsis : La Désolation de Smaug raconte la suite des aventures de Bilbon Sacquet, parti reconquérir le Mont Solitaire et le Royaume perdu des Nains d’Erebor, en compagnie du magicien Gandalf le Gris et des 13 nains, dont le chef n’est autre que Thorin Écu-de-Chêne.
Après avoir survécu à un périple inattendu, la petite bande s’enfonce vers l’Est, où elle croise Beorn, le Changeur de Peau, et une nuée d’araignées géantes au cœur de la Forêt Noire qui réserve bien des dangers. Alors qu’ils ont failli être capturés par les redoutables Elfes Sylvestres, les Nains arrivent à Esgaroth, puis au Mont Solitaire, où ils doivent affronter le danger le plus terrible – autrement dit, la créature la plus terrifiante de tous les temps qui mettra à l’épreuve le courage de nos héros, mais aussi leur amitié et le sens même de leur voyage : le Dragon Smaug.

Critique : Avec une durée de 150 min (soit 20 min de moins que « Un Voyage Inattendu »), « La Désolation de Smaug » trouve un rythme assez bon, moins de longueurs,  et vu qu’on est en plein voyage, plus besoin de présenter les personnages principaux. Comme pour « Les Deux Tours » au fur et à mesure du récit on aura plus storylines  et on passera de l’une à l’autre. D’un côté nous suivront les nains qui se dirigent toujours vers Erebor et de l’autre  Gandalf qui quittera le groupe  pour d’autres soucis. Cette fois le groupe est unis et Bilbon fait vraiment partie du groupe, ce qui laisse plus de place à l’action et de l’action il y en a, quasiment pas de temps mort dans ce film.

On nous introduit aussi de nouveau personnage, Legolas, déjà  vu dans « Le Seigneur des Anneaux », c’est un plaisir de le revoir  et surtout de le revoir en action ; Tauriel, nouvelle venue, une elfe qui va se lier avec un nain en particulier ; Thranduil, le père de Legolas  et  roi des Elfes; Bard un habitant de Lacville, Esgaroth, dont sa famille à un passif lors de la 1ère attaque du Dragon et enfin, évidemment, Smaug le dragon, que l’ont peut voir enfin  ici en entier. Les introductions des nouveaux personnages n’enlèvent rien  au rythme  du film, ce qui est une bonne chose.

Les acteurs que l’ont  a déjà vue  sont toujours aussi bon, donc passons  sur les nouveaux, Orlando Bloom toujours égal à lui-même, Evangéline Lily est excellente en elfe, Luke Evans est un Bard crédible et Benedict Cumberbatch (il a fait de la motion capture pour jouer le dragon, et ça se voit sur le visage de Smaug) est redoutable, sa voix  vous fera frémir.

Les effets spéciaux sont meilleurs que dans « Un Voyage Inattendu », je trouve qu’on voit moins  quand ça a été tourné sur fond bleu, la musique toujours égale à elle-même avec Howard Shore, et il y a de nouveaux thèmes, car de nouveaux lieux et personnages. Sa partition est plus sombre en tout cas. La réalisation de  Jackson est meilleure  aussi, surtout dans  les scènes d’actions. Les décors sont vraiment saisissants, surtout  Erebor.

Le film finissant sur  un cliffangher, cela frustrera beaucoup de personnes. Point négatif, malgré un meilleur rythme, le montage entre  les diverses  storylines est un peu mal fait, contrairement au « Seigneur des Anneaux », ce qui casse  un peu  le film.

Au final, le film est excellent  car on ne s’ennuie pas une seconde, bénéficiant de 20 min de moins que le 1er opus, et on a plaisir à retourner  en Terre du Milieu mais le final  frustrera les  gens. Il  faudra attendre un  an pour voir la conclusion de cette trilogie.

9/10

Ce qui suit  est pour ceux qui ont lu le livre et donc contient des spoilers :

Voilà pour ceux qui ont lu le livre, voici ce que vous devez savoir, il y a bien Beorn, le passage avec les araignées, avec les elfes, les tonneaux l’histoire est fidèle au livre, à l’exception de la création  de Tauriel, mais cela ne gêne pas. L’ajout est surtout du côté de Gandalf  qui va dans la prison où sont enfermés  les 9 et qui va à Dol Gulddur pour affronter le Nécromancien,  et cette fois on entend le nom de Sauron, et on voir l’œil de feu.

Par contre le film ce finit avec Smaug qui part attaqué Lacville, les derniers plans sont  Smaug qui vole et Bilbon arrivant et dit « Qu’avons-nous fait ».


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Trailers & News 2902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines