Magazine Société

Les garçons et Guillaume, à table !

Publié le 09 décembre 2013 par Chezfab

film,cinéma,les garçons et guillaume à table

Bon, ok, Guillaume Gallienne est un excellent acteur, un moins bon réalisateur (la platitude de son film le démontre) mais son coup d’incarner lui et sa mère est excellent.

Ok, sa comédie interroge la notion de genre et c’est rare, donc à souligner. En plus c’est fait avec une certaine élégance, assez agréable.

Par contre, ce n’est pas la comédie du siècle, loin de là. A part quelques blagues potaches sous la ceinture, bien peu de choses réellement drôles dans ce film. Film qui est plus un spectacle filmé qu’autre chose au final. D’où un rythme bien désagréable par moment.

Mais alors pourquoi ce film a plu à ce point-là ? Pourquoi la presse (surtout bourgeoise et installée) a-t-elle autant aimée ? Et bien ce n’est pas compliqué : parce que Guillaume Gallienne est des leurs, des bourgeois qui ne prennent pas de distance avec leur milieu. Certes, il ne cache rien ce réalisateur, il dit tout ce qu’il a vécu. Mais l’entend-on dire qu’il a (qu’il a eu) de la chance, ou que sa situation de vie est (était) exceptionnelle ? Qu’il a la chance de pouvoir aller faire un tour en Allemagne pour se changer les idées ? Non. Jamais. Pas un seul pas de côté pour reconnaître que certes, tout le monde voulait qu’il soit homo (et est-ce si infamant au passage ?), mais en dehors de cela il a eu une vie privilégiée et snobe au possible, aristocratique même.

D’ailleurs, on se dit que ses manières sont sûrement le fruit de son milieu d’origine plus que d’autre chose. Un milieu grand bourgeois où jeter la bouffe n’est pas un problème, comme d’aller en école privée anglaise.

Au final, avec son final justement un peu à la « ouf il n’est pas homo c’est quand même mieux » (qui vient d’une maladresse du film et d’une fin bâclée avec une meilleure amie qui apparaît d’un coup) et son côté bourgeois sans remord, le film laisse un goût un peu amer, de ces films qu’on aimerait adorer mais c’est impossible.

Bref, allez le voir pour vous faire une idée…

PS : une critique que j’ai trouvé pertinente 

film,cinéma,les garçons et guillaume à table

Bon, ok, Guillaume Gallienne est un excellent acteur, un moins bon réalisateur (la platitude de son film le démontre) mais son coup d’incarner lui et sa mère est excellent.

Ok, sa comédie interroge la notion de genre et c’est rare, donc à souligner. En plus c’est fait avec une certaine élégance, assez agréable.

Par contre, ce n’est pas la comédie du siècle, loin de là. A part quelques blagues potaches sous la ceinture, bien peu de choses réellement drôles dans ce film. Film qui est plus un spectacle filmé qu’autre chose au final. D’où un rythme bien désagréable par moment.

Mais alors pourquoi ce film a plu à ce point-là ? Pourquoi la presse (surtout bourgeoise et installée) a-t-elle autant aimée ? Et bien ce n’est pas compliqué : parce que Guillaume Gallienne est des leurs, des bourgeois qui ne prennent pas de distance avec leur milieu. Certes, il ne cache rien ce réalisateur, il dit tout ce qu’il a vécu. Mais l’entend-on dire qu’il a (qu’il a eu) de la chance, ou que sa situation de vie est (était) exceptionnelle ? Qu’il a la chance de pouvoir aller faire un tour en Allemagne pour se changer les idées ? Non. Jamais. Pas un seul pas de côté pour reconnaître que certes, tout le monde voulait qu’il soit homo (et est-ce si infamant au passage ?), mais en dehors de cela il a eu une vie privilégiée et snobe au possible, aristocratique même.

D’ailleurs, on se dit que ses manières sont sûrement le fruit de son milieu d’origine plus que d’autre chose. Un milieu grand bourgeois où jeter la bouffe n’est pas un problème, comme d’aller en école privée anglaise.

Au final, avec son final justement un peu à la « ouf il n’est pas homo c’est quand même mieux » (qui vient d’une maladresse du film et d’une fin bâclée avec une meilleure amie qui apparaît d’un coup) et son côté bourgeois sans remord, le film laisse un goût un peu amer, de ces films qu’on aimerait adorer mais c’est impossible.

Bref, allez le voir pour vous faire une idée…

PS : une critique que j’ai trouvé pertinente 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine