Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 10 décembre 2013 par Ericguillotte
mardi 10 décembre 2013

- que Facebook réfléchirait à une alternative au J'aime. Le réseau envisagerait un bouton Je compatis, plus adapté aux statuts tristes ou embarrassants. C'est assez vrai que c'est ennuyeux de cliquer sur j'aime quand un ami facebookien annonce le décès d'un proche. Dans la même optique, puisque le panel des émotions est aussi large que le truc le plus large des trucs les plus larges au monde, pour exprimer son sentiment, il faudrait des boutons Mouais, Bof, Euh, Grave, Trop Grave, Tsss, Alors Là Non, Tu Crois ?, N'importe quoi !!! et Ouhlala. Ceci dans un premier temps. Puis on fera pire. A moins qu'on puisse continuer de commenter, quand le like ne suffit pas. On peut tout prévoir, mais faut-il, tout prévoir, ou faire avec ce qu'on a ?

- qu'un dispositif, particulièrement discret, doté d’un mousqueton qui permet de l’accrocher dans un passant de ceinture d’un pantalon, est en vente sur internet. Précipitez-vous ! C'est une clef miniature, superbe, originale, qui permet d'ouvrir des menottes. Assez pratique en cas d'innocence en la présence de policiers à l'air renfrogné, mais également en vue d'une évasion y compris lorsqu'on est coupable, et puis on peut y trouver un usage domestique pour se détacher du lit si non-envie. Sur le même site, on pourra dégoter le détecteur d'aiguille en botte de foin, des bouteilles d'eau tiède, des lunettes de lune pour ceux qu'on moque en discothèque avec leurs lunettes de soleil, et des chats collectionneurs de langues quand on ne sait pas quoi répondre. On peut tout prévoir, mais faut-il, tout prévoir, ou faire avec ce qu'on a ? - que François lui a demandé s'il voulait et que Nicolas lui a dit oui. Hollande a fait la proposition à Nicolas Sarkozy, qui l'a tout de suite acceptée, vous dis-je. Il l'a invité, il a dit ok je viens. Nelson est mort, Jacques Chirac est très fatigué, François Hollande a convié Nicolas Sarkozy à se joindre à la délégation française pour les obsèques. De Nelson, pas de Jacques. Mais ils ne seront pas dans le même avion. A droite, ils diront que Hollande ne préférait pas, à gauche, ils diront que Sarkozy n'a pas voulu. On aurait pu proposer le Stade de France pour la cérémonie, nos actuel et ancien président auraient eu moins de souci à organiser le voyage. La prochaine fois, on s'organisera mieux. Pour Jacques, peut-être. On peut tout prévoir, mais faut-il, tout prévoir, ou faire avec ce qu'on a ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines