Magazine Football

Moi, Zlatan Ibrahimovic : un livre vraiment...zlatanesque!!

Par Filou49 @blog_bazart
10 décembre 2013

IBRA-lo

Il y a encore une dizaine d'années, si on m'avait dit que, dans les années à venir, je tiendrais un blog spécialisé sur un blog, il y a fort à parier que j'aurais pu penser que ce blog traiterait alors d'un seul sujet, à savoir le ballon rond.

En effet, aussi étonnant que cela puisse paraitre à mes fidèles lecteurs puisque je n'en parle jamais sur ce blog, mais pendant très très longtemps, j'ai été un grand fan de football, suivant l'actualité footballistique avec la plus grande acuité, et allant jusqu'à regarder, au grand dam de ma compagne, des émissions sur l'Equipe TV où des types en costard débattent pendant une heure trente sur la pertinence de tel ou tel corner ou tel ou tel hors jeu durant le match  Nancy /oulouse s'étant déroulé quelques secondes avant...

Mais, un peu lassé par les dérives du monde du football, et également un peu beaucoup pris par ma vie de famille, ma vie professionnelle et aussi et surtout par le monde culturel, qui s'est donc vite imposé comme le vrai et unique sujet de mon blog, j'ai, au fil des ans, suivi le foot de moins en moins attentivement, jettant de temps en temps un oeil sur l'équipe.fr ou la version papier, mais en étant devenu de moins en moins spécialiste en la matière.

Mais la qualification de l'Equipe de France pour la Coupe du Monde aidant, ainsi que la possibilité de lire plusieurs ouvrages récents et interessants sur le football m'ont donné envie de me replonger un petit monde dans le monde du ballon rond, et ainsi, pour la toute première fois ici, de parler crampons et protège tibias sur blog baz'art... Promis pour mes fidèles lectrices (qui, pour la grande majorité, ne semblent pas être, sauf erreur, de grandes fanas de sport), ce n'est pas une habitude que je prendrais régulièrement...

zlatan

Le premier de ces livres, celui dont je vais parler aujourd'hui, c'est "Moi Zlatan Ibrahimovic", l'autobiographie (mis en forme par David Legercrantz, grand biographe suédois) du fameux joueur de foot suédois, j'ai nommé Zlatan Ibrahimovic.

Car si je suivais moins l'actu du ballon rond, ce n'était pas au point de passer à coté du phénomène Zlatan Ibrahimovic qui a enflammé la France et qui continue de l'enflammer d'ailleurs depuis 2 ans, depuis que ce joueur est venu jouer en France, pour le PSG, acheté par une bouchée de pain (vous aurez, j'espère, percu l'ironie de ma saillie) par le club désormais aux mains des milliardaires quataris - petite précision pour mes lectrices vraiment fachées avec les choses du foot, (mais celles ci,je pense, n'auront pas continué plus loin mon billet du jour, même celles qui adorent me lire d'habitude :o).

 Mais  même celles ci auront très surement entendu parler de Zlatan, tant Zlatan Ibrahimović est devenu en l'espace de quelques mois une icône qui dépasse le cadre du sport, de par son charisme et ses provocations médiatiques et ses prestations sur le terrain absolument ahurissantes. Il faut savoir que le prénom du joueur fait, depuis 2012, l'objet d'un néologisme dans la culture populaire incarné par le verbe "zlataner" que tous les élèves de cours de récré utilisent à tout va.

Buteur de génie, grande gueule, formidable technicien, Zlatan suscite des polémiques à chacun de ses passages. S'il est le joueur le plus cher de l'histoire du football tous transferts cumulés (172,6 millions d'euros, rien que ça !), il est aussi le seul footballeur à avoir gagné chaque année le championnat dans lequel il a joué, ce qui n'est pas un mince exploit pour qui suit évidemment un peu le monde du foot ( pour les autres, ca ne risque pas trop de leur parler)!

Bref un joueur de foot hors du commun, à tel point qu'il est un des seuls, sinon le seul, à avoir sorti ses mémoires à moins de 30 ans, alors même qu'il continue de jouer et d'accroitre son palmarès déjà ébourrifant.

Et cette biographie, Moi Zlatan, que j'ai pu lire en livre de poche, gràce à l'opération "le coup de coeur des blogueurs Du livre de Poche", a été  un vrai best-seller un peu partout  où il est sorti, et notamment  dans sa Suède natale, où il a battu tous les records (plus d'un demi-million d'exemplaires pour un si petit pays, c'est énorme). Du coup, je ne pouvais passer à coté de ce phénomène et j'ai pris donc pas mal de plaisir à la lecture de cette autobiographie sportive, la première que je lis depuis celles de Laurent Fignon et d'André Agassi.

Par rapport à ces dernières, il faut avouer que ce "moi Zlatan" est d'un niveau littéraire quand même bien inférieur : le biographe David Legercrantz a tenu à ce que ce livre donne l'impression que ce soit vraiment Zlatan qui s'exprime, d'où un style oral parfois un peu limite et maladroit, qui ne s'embarrasse pas de fioritures et de figures de style. En même temps, ce style colle bien avec la personnalité du sportif qu'on n'imaginait pas érudit et littéraire (qui a dit qu'aucun footballeur n était ni érudit ni littéraire?)....

1735034_3_1b88_zlatan-ibrahimovic-le-19-juin-a-kiev-contre_aad1622c4ec5a3df1368d5fcb1b326ed

D'ailleurs, outre la forme de cet ouvrage, le fond colle quand même pas mal avec l'image que je pouvais avoir du personnage Ibrahimovic avant de me plonger dans ses confessions.  Zlatan renvoie en effet l'image d'yn type arrogant, pourvu d'une confiance en lui à toute épreuves et ne s'embarrassant pas beaucoup d'affect ni de sentimentalisme, ou alors seulement lorsqu'il parle de sa femme et de de ses fils, et encore....

En effet, cette lecture a été très intéessante pour moi dans le sens où, à un moment de ma lecture, je me suis dit que ce type doit être un peu une sorte de double inversé de moi et que toutes les caractéristiques qu'il a sont totalement absente de ma panoplie : Zlatan est un sportif complet, il ne connait pas l'humilité et le manque de confiance en lui, il aime à la folie les bagnoles (que de pages sur son plaisir de conduire ses Ferrari, moi qui n'y connais rien) et jouer à sa console à des jeux de guerre (sic), il traine avec plein de mauvais garçons ( ah moi j'ai mon chroniqueur masqué quand même :o), il n'hésite pas à utiliser ses mains lorsqu'on lui parle mal, se vante de ne jamais ouvrir un bouquin, j'en passe et d'autres...

Bref, difficile de trouver un point d'accroche avec ce personnage tellement opposé à moi... mais en même temps, s'il est à ce niveau et avec un tel charisme (et euh, pas forcément moi), c'est aussi grâce à cette personnalité que j'ai appris à connaitre dans ce témoignage, dans lequel, reconnaissons lui cette qualité, Zlatan ne cherche pas forcément à se montrer sous son meilleur jour. Au contraire, dans son autobiographie, il apparait quand même très souvent comme un type à l'égo aussi hypertrophié que l'on imaginait avant de commencer la lecture, et au moins n' a t il pas tendance, contrairement à d'autres avant - et après- lui, à enjoliver la réalité...

 Mais le livre ne possède pas que cet atout en poche, loin de là : les premiers chapitres sur son enfance peu favorisé d'immigré bosniaque dans une pauvre banlieue suédoise Rosengaard ( près de Malmö) sonnent justes, et présentent un vrai intéret, et toutes les scènes sur les jeux de pouvoirs entre les têtes pensantes du  milieu du football, et notamment pendant les pratiques de transfert, se révèlent être également inédites et captivantes. 

Et Zlatan n'oublie pas de nous livrer quelques règlements de comptes virils et bien sentis, notamment, et ce, dès le premier chapitre, à l'encontre de Pepe Guardiola, l' xentraineur de Barcelone, la seule année où l'attaquant suédois y était (ce qui reste d'ailleurs son seul échec en club)...

Bref, une autobiographie  totalement à l'image de son auteur, provocante, mégalo, sincère, enervante, mais au bout du compte,  je ne me suis pas ennuyé une seule seconde tout au long de ces 450 pages.  Pas forcément au point de lire toutes les prochaines bio qui sortent sur les foots, mais assez pour désormais suivre les prochains matches de Zlatan avec plus d'attention, ca c'est plus que probable...

But de Zlatan IBRAHIMOVIC contre Bastia (bonne qualité)


10ème Journée de LIGUE 1 (2013-2014)
PSG-BASTIA (4-0)
But Zlatanesque d'Ibrahimovic !!!" itemprop="description" />

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines