Magazine Conso

Maurice Lacroix Pontos S Diver, la plongée stylée

Publié le 10 décembre 2013 par Jsbg @JSBGblog

Maurice Lacroix Pontos S Diver, la plongée stylée

Entre vous et moi, en toute franchise, vous en connaissez beaucoup vous des gens qui s’amusent à faire de la plongée sous-marine à 500 mètres de profondeur? Non? Et bien moi non plus. Pourtant, les horlogers se battent à coup d’annonce de records d’étanchéité de leur montres de plongée, et ce type de pièces s’arrache comme jamais. Un paradoxe que la marque Maurice Lacroix semble avoir parfaitement intégré en préparant la Pontos S Diver, puisque son design semble avoir été particulièrement soigné. Tout d’abord elle dispose d’une esthétique vintage bien dans l’air du temps. Ensuite, elle est dotée, et c’est une première, d’un bracelet de type NATO strap en cuir de veau. Celui-ci est spécialement traité pour être hydrofuge, et de ce fait est tout à fait adapté à la baignade. Il est disponible en couleur noire ou marron. Bien entendu, la Pontos S Diver peut aussi être équipée d’un plus traditionnel bracelet en acier. Pour avoir pu essayer les deux versions (photos wrist shot ci-dessous), l’objet a vraiment une sacrée gueule. Une habitude chez Maurice Lacroix, puisque la marque vient de glaner coup sur coup pas moins de sept Red Dot Design Awards, l’équivalent des Oscars pour le design.

Maurice Lacroix Pontos S Diver, la plongée stylée

Voilà pour le look, mais qu’en est-il de ses capacités de plongée? Là encore la Diver passe l’exercice haut la main. Ses index et aiguilles sont revêtus d’une couleur luminescente pour rester visibles même dans l’obscurité des profondeurs, comme il se doit pour les montres du genre. Par contre, et c’est remarquable, contrairement à la concurrence, la lunette n’est pas tournante: c’est un disque fixé entre le cadran et la glace qui indique les minutes d’oxygène restantes. Il est réglable grâce à un bouton poussoir fixé à 10 heures sur le boîtier. Du coup, pas de risque de faire tourner accidentellement la lunette et d’ainsi la dérégler… Bien vu. Elle est équipée d’une valve à helium, et étanche jusqu’à 60 atmosphères, soit 600 mètres de profondeur. Preuve qu’au-delà de son apparence désirable, elle reste une vraie montre de plongée, Didier Noirot, qui avait secondé feu le Capitaine Cousteau durant 12 ans, l’a adoptée pour ses expéditions sous-marines, comme en témoigne la vidéo ci-après.

Présentée en avant-première lors du dernier salon de l’horlogerie BaselWorld le printemps dernier, la Maurice Lacroix Pontos S Diver arrive maintenant dans le commerce. Elle est disponible, et c’est à relever, au prix très serré de CHF 2’900.-. Juste à temps pour vos vacances d’hiver au soleil…

- Jorge S. B. Guerreiro 

Watch this video on YouTube.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jsbg 208570 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines