Magazine Bons plans

L’électronique : un facteur de fragilité ?

Publié le 16 décembre 2013 par électroménager Responsable

salommez -article

Troisième volet de notre dossier sur l’obsolescence avec le témoignage de Gérard Salommez, Président du GIFAM (Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager) et Président de la Commission Consommation du MEDEF, pour le magazine professionnel Neo Domo.

Accusé de fragiliser nos appareils, l’électronique apporte de nombreux bénéfices aux consommateurs et facilite la réparation.

Neo Domo : Sur un plan purement technique, l’électronique de plus en plus présente dans tous les produits, n’est-il pas un facteur de fragilité ?

GS : A l’échelle de la profession, il n’y a pas de constat d’augmentation des taux de panne ou de fragilité des appareils. Si cette perception existe chez certains consommateurs, il faut la mettre en perspective avec le nombre d’appareils présents, en 2013, dans les foyers : ce sont près de 7 gros appareils ménagers et 13 petits qui occupent nos cuisines et salles de bain, sans compter les appareils électroniques grand public et informatiques.

Et l’électronique est un facteur de précision, d’économie d’eau et d’électricité, un facteur de choix d’utilisation et de sécurité. L’électronique a été une source de progrès, d’innovation et d’amélioration de la fonctionnalité du produit. L’électronique peut être à l’origine de pannes différentes mais facilement réparables : un régulateur électronique par exemple, est de plus en plus facile à changer et pas cher. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a aujourd’hui une plus grande visibilité des pannes qui sont surmédiatisées au travers des blogs et réseaux sociaux. La panne est souvent vécue par le consommateur comme un traumatisme. Anne Eveillard l’explique très bien dans son livre « Ces machines qui parlent de nous ». Si la machine à laver, qui est considérée comme un élément de la cellule familiale tombe en panne, on dit « elle m’a lâchée » ! Dans un contexte où l’on a de moins en moins de temps à consacrer aux tâches ménagères, les appareils électroménagers ont apporté un véritable soutien à notre quotidien. Il apparait alors inacceptable qu’ils puissent être défaillants.

Retrouver le volet 1 : « l’obsolescence, une notion complexe »

Le volet 2 : « L’innovation juste, l’alliée de la qualité et de la performance »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines