Magazine Basketball

LFB : Montpellier surmonte l'obstacle villeneuvois

Publié le 16 décembre 2013 par Laurent Jeannas

logo lfb 2012

Helena CIAK (Montpellier) 3 Frédéric BLAISE

Helena CIAK a fêté son anniversaire avec une victoire des siennes © Frédéric BLAISE

Résultats de la journée 12 des 14 et 15/12/2013 :

Mondeville Nantes-Rezé 86 101

Hainaut Basket Tarbes 75 60

Charleville Angers 68 70

Arras Nice 51 62

Villeneuve Montpellier 52 68

Toulouse Lyon 79 82 a. p.

Bourges Basket Landes 83 66

Classement :

1. Bourges 23Pts 12m

2. Montpellier 22Pts 12m

3. Villeneuve 22Pts 12m

4. Lyon 21Pts 12m

5. Basket Landes 21Pts 12m

6. Charleville 18Pts 12m

7. Nantes-Rezé 17Pts 12m

8. Hainaut Basket 17Pts 12m

9. Arras 16Pts 12m

10. Nice 15Pts 12m

11. Angers 15Pts 12m

12. Mondeville 15Pts 12m

13. Tarbes 15Pts 12m

14. Toulouse 15Pts 12m

Rien ne va plus à Charleville-Mézières. En perdant à domicile contre les Angevines, l’équipe de Romuald YERNAUX quitte définitivement le groupe du haut de tableau et rejoint ainsi le ventre mou du championnat. Le rêve du début de saison est brisé et les efforts de Jacinta MONROE et d’Ambrosia ANDERSON restent vains.

Les Ardennaises retrouvent un rang qui est le leur depuis plusieurs saisons et laissent échapper l’occasion de mieux figurer qu’au cours des exercices précédents.

  

Angers, pour sa part, peut continuer d’espérer. Ce nouveau succès ouvre peut être de nouvelles perspectives. Condamné par beaucoup d’observateurs avant même de jouer, cette équipe ne manque aucune occasion pour prouver qu’elle peut prétendre à un autre sort que celui prédit par les pronostiqueurs.

Côté tarbais, c’est la déconfiture. Certes, le Hainaut est la bonne surprise de ce championnat mais le statut acquis au fil des saisons par l’équipe bigourdane est entrain de changer. L’équipe du président URIARTE, encore européenne cette année, traîne sa misère en fin de classement.

Le calendrier semblait pourtant propice à un retour vers les places du milieu de tableau mais le mal semble plus important qu’il n’y paraît. Espérons pour les supporters du quai de l’Adour que les choses vont s’arranger avec le changement de joueuse intérieure.

  

Les Nordistes ont une nouvelle fois fait le travail et les points pris ne sont plus à prendre. La route est encore longue mais les résultats acquis jusqu’à présent tendent à l’optimisme.

Bourges reprend la tête du championnat. En s’imposant face à la belle équipe de Basket Landes, les Berruyères se rappellent au bon souvenir de leurs concurrentes. Au delà de la victoire, c’est la manière et l’écart du score important qui auront marqué les esprits.

Cette victoire ne souffre d'aucune contestation tant la domination des locales aura paru évidente aux yeux des fidèles spectateurs du Prado. Les Landaises retournent donc à leurs études et devront franchir de nouveaux paliers pour espérer pouvoir se frotter aux meilleures. Les Berrichonnes retrouvent donc la première place du championnat tandis que les joueuses d’Olivier LAFARGUE quittent le carré du classement.

Mondeville échoue à Bérégovoy face à une attaque efficace des Nantaises. Le trio franco-français, AMANT-AUBERT-MICHEL a eu raison des velléités normandes. Malgré l’excellente performance de Touty GANDEGA, Nantes ramène un succès qui n’a mis qu’une quinzaine de minutes à se dessiner. Voilà donc l’équipe de Manu COEURET à la relance dans ce championnat qui bouleverse les valeurs.

Les partenaires de Sandra DIJON partagent donc la place de dernière du classement en compagnie de quatre autres équipes. La saison sera longue et l’issue incertaine.

Nice se refait un moral. En allant gagner sur les terres artésiennes, les joueuses de Rachid MEZIANE ont joué un bien vilain tour aux locales. Une victoire qui doit redonner du baume au cœur à une équipe qui souffre depuis le début de saison. Ce résultat évite aux Azuréennes d’occuper seules la place de mauvais de la classe.

Marc SILVERT a dû passer un mauvais dimanche. Peu de parieurs envisageaient une défaite à domicile face à une équipe qui n’avait jusque là renversé aucune montagne. Ce manque de stabilité doit créer du doute. Dans tous les cas, ce nouveau revers place les Arrageoises à une encablure de la dernière place.

Toulouse a failli faire le hold-up. En poussant les Lyonnaises aux prolongations, les joueuses de Jérôme FOURNIER pensaient avoir fait le plus dur. Menées une bonne partie de la rencontre, les Toulousaines parvenaient à égaliser pour défendre leur chance de gagner ce match dans le money-time des cinq dernières minutes. Mais la logique et la hiérarchie l’ont emporté. Lyon retrouve sa place dans le quatuor de tête et laisse l’équipe du Sud Ouest à ses soucis.

Villeneuve d’Ascq n’aura fait illusion que quelques minutes au cours du second quart-temps. Pour le reste, elles ont eu à subir les assauts des Héraultaises mieux préparées à ce type de rencontre. L’expérience aura donc fait la différence dans un match entre deux prétendants au titre.

C’est dans le domaine de l’adresse que la domination des Montpelliéraines a été la plus significative. Un domaine non négligeable dans notre discipline qui permet à l’équipe de Valéry DEMORY de rester dans les basques de Bourges.

Les Villeneuvoises perdent à cette occasion la pôle position mais rien n’est à remettre en question. La route est encore longue avant l’heure de vérité et toutes les expériences sont bonnes à prendre pour cette équipe talentueuse qui possède une marge de progression conséquente.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurent Jeannas 217856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines