Magazine Autres sports

Seville 2014....

Publié le 15 décembre 2013 par Jeanmi64

P1070130

Pour revenir sur le conflit qui oppose 5 figuras à l'empresa Pages :

Rappel des faits : 5 figuras (El Juli, Morante, Manzanares, Talavante et Perera) ont déclaré qu' ils ne seraient pas présents à la Feria de Séville 2014, tant que Canorea et l'Empresa Pages continueront à gérer les arènes pour le compte des propriétaires (qui forment la  Real Maestranza de Caballeria de Sevilla).

Cet état de fait fait suite à la conférence de presse de Canorea faisant allusions aux prétentions des figuras (argent ou toros....). Les 5 figuras précitées se sont senties blessées.....

Depuis les aficionados regroupés dans l' Union Taurina de Abonados de Sevilla a renvoyé les 2 parties dos à dos, demandant, comme ils le font depuis longtemps, le départ de l' Empresa Pages et une véritable concurrence pour la gestion des arènes, et d'autre part fustigeant le comportement des 5 figuras

De son côté la Mairie de Séville, par l' intermédiaire ce leur porte-parole, Curro Perez, réclame de la sagesse de la part des 2 parties, ce conflit risquant de porter atteinte à l' image et àl'économie de Séville..

Si l' Empresa Pages n'est pas exempte de tous reproches, et comme toute empresa s' intéressant beaucoup, à son tiroir caisse, il n'est pas sûr que leur accord qui dure pratiquement ad vitam aeternam (depuis plus de 80 ans dans la famille !) les fasse partir en 2014 : On peut cependant leur reprocher le déclin de Séville où il y a encore 2 décennies se jouaient pour les toreros la suite de leur temporada, au même titre que Madrid.

Quant à la position des 5 toreros, elle a un petit relent de G10, où ses participants voulaient se partager le gâteau de la tv. (Ce qui pouvait être en partie justifié quand on sait que, par exemple pour Séville, avant 2013 où la tv n'était pas présente, une grosse partie de ces droits allaient dans la poche des actionnaires de la Maestranza). Mais en période de crise économique, il faut dire que ces figuras ont perdu beaucoup de leur côte auprès des aficionados, autant par leurs exigences financières que par le spectacle sans saveur qu' ils imposent souvent par leurs choix ganaderos.

Alors une Feria 2014 sans ces 5 là, pourquoi pas ? Il reste assez de monde pour intéresser le public de la Maestranza : Escribano, bien sûr, le grand gagnant face aux Miuras l'an dernier, Fandiño, absent en 2013, l'andalou Antonio Nazaré, trop peu vu, et qui a été trés bon l'an dernier dans ces mêmes arènes, la génération montante pleine de promesses avec Joselito Adame et Juan del Alamo,  pourquoi pas Ponce qui a ressurgi avec sa classe en 2ème partie de 2013, Padilla qui, avec son show, attire le public, les gladiateurs, brillants aussi en 2013 face aux Miuras de Séville, Rafaelillo et Castaño, ou Robleño, et les fidèles de Séville qui ne sont pas ma tasse de thé comme El Cid ou El Fandi. Et puis bien sûr, il y a nos français, Castella trés apprécié la-bas, Juan Bautista, lui, qui y est trop ignoré et aussi Juan Leal qui pourrait s' y faire une jolie place.

De quoi remplir des cartels avec les toros que l' on voit à Séville, cartels plus toristas en préferia, plus toreristas en 2ème semaine (à part la Miurada dominicale). Pour ma part, je serai encore à Séville en 2014, et, en attendant de voir l'annonce des toros, voilà une liste de piétons qui me consolerait sans problèmes de l'absence des figuras concernées.

Mais d' ici là, il coulera de l'eau sous les ponts, et tout peut encore changer...(Canorea vient d'envoyer un message à ce G5 pour s'expliquer).Ainsi va le mundillo depuis des décennies !

P1050160


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanmi64 74472 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines