Magazine France

4ème congrès du Parti de la Gauche Européenne : à bas les socio-traîtres !

Publié le 15 décembre 2013 par Gédécé @lesechogaucho

téléchargementC’est aujourd’hui que se termine à Madrid le 4ème congrès du Parti de la Gauche Europénne (PGE, regroupant des partis socialistescommunistes, « rouge-verts » et d’autres partis démocratiques de gauche européens) qui a commencé un vendredi 13… Décembre. Voilà ce qu’en dit l’Huma :

"Trois jours durant, les représentants des différentes regions du continent, membres ou non de l’Union européenne (UE), ont certes rendu compte des terribles conséquences du carcan néo libéral, du désespoir auxquels sont acculés les peuples comme en Grèce où 60% des jeunes femmes sont au chômage. Mais plus qu’un état des lieux, ces progressites et démocrates ont surtout adopté à 86, 4% un cadre programmatique commun dans la perspective des élections européennes qui auront lieu en mai 2014  ainsi qu’un échéancier d’actions. Une feuille de route et des propositions à mêmes d’inverser la fuite en avant capitaliste dont les conséquences sont lourdes de danger, comme en témoigne la montée en puissance des partis d’extrême droite, des populismes et des nationalistes."

A l’issue de ce congrès, et compte-tenu de la stratégie discutable de rapprochement avec les sociaux démocrates que porte celui qui a, contre toute attente (on aurait largement préféré Alexis Tsipras… Maintenant !),  été réélu à la présidence, le Parti de Gauche français a décidé de suspendre sa participation au PGE. En voici les raisons :

" Cette décision complique lourdement notre tâche en France. La clarté de notre campagne des européennes ne doit pas être mise en danger par la stratégie portée par Pierre Laurent de rejoindre la liste du PS aux municipales à Paris. Rien ne doit venir brouiller le sens politique du vote pour nos listes. Nous décidons donc de suspendre notre participation au PGE jusqu’aux élections municipales."

Bien que n’ayant plus ma carte au Parti de Gauche puisque j’ai rejoint la FASE et que je soutiens le nouveau mouvement du Front de Gauche, Ensemble, je souscris à cette décision qu’on ne manquera pas de critiquer , probablement par manque de convictions profondes ou d’information. Habitués au jeu politique qui veut que l’on renie ce que l’on a adoré hier pour faire accéder ses cadres partisans à tel ou tel poste ou fonction, quitte selon l’expression populaire à "mettre son poing dans sa poche et son mouchoir par dessus", certains pourraient en effet ne pas comprendre que l’on puisse tirer dans les faits les conclusions de ses réelles divergences idéologiques et politiques. Comment en effet prétendre lutter contre la politique austéritaire au niveau euroépéen et appeler à s’allier localement au PS dans certaines villes de France uniquement pour ne pas perdre quelques strapontins et les intérêts qui vont avec ? La stratégie de Laurent est déplorable et je ne comprends que trop bien les scrupules du PG face à de telles incohérences qui ne font pas honneur au Front de Gauche et ne le rendent pas très crédible sur la ligne de front anticapitaliste auprès de ses électeurs… Martine Billard l’a très bien souligné dans son intervention à Madrid. Cela n’est que pure hypocrisie, et quand je vois sur twitter des cadres communistes appeler à l’unité tout en commettant ce genre de traquenards qui avilissent la politique telle que je la conçois, j’ai envie de sortir mon fusil… Et pourtant, je suis non-violent. C’est dire la violence qu’exercent ces gens là sur nos esprits plus sensibles à un minimum de cohérence idéologique, que semble avoir perdue Mr Laurent et ses semblables (j’en connais quelques uns par ici, pour m’etre frité méchamment avec…) au profit de calculs bassement politiciens que nous ne pouvons cautionner par notre silence.

Mais pour terminer sur une note finale plus positive, réjouissons nous de ce qu’une motion visant à renforcer la ligne écosocialiste du PGE ait été adoptée. C’est une très bonne nouvelle.

Programme politique du PGE :

Ce parti politique se veut anti-capitaliste, et se prononce pour une autre Europe et pour donner un autre contenu à l’Union européenne : dégagée de la tutelle de l’OTAN, ouverte au Sud, offrant un modèle social européen alternatif aux règles de la mondialisation capitaliste et de la « concurrence libre et non faussée », active pour la protection de l’environnement et le respect des droits de l’homme, étendant le droit à la citoyenneté à tous ceux qui vivent en Europe. À ce titre, le PGE s’est prononcé en 2005 contre le projet de Constitution européenne et pour une réorientation des politiques européennes impliquant une remise en cause du Pacte de stabilité et du rôle de la Banque centrale européenne. (source)

Une intervention parmi d’autres…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134568 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte