Magazine High tech

Faëria – Jeu de cartes stratégique

Publié le 16 décembre 2013 par Be-Games @be_games

A Belgian Tale

Faeria (11)

Amis Wallons, bombez le torse, la nouvelle aventure de nos compatriotes du Plat Pays est arrivée, et elle a pour nom Faëria ! Les sorciers d’Abrakam, dans la région liégeoise, sont connus pour deux choses : ne jamais avoir rendue publique la recette originelle des boulets sauce lapin, et avoir eu les burnes de lancer leur propre Kickstarter. Croyez-moi, les deux méritent le respect, mais avant de faire plus ample connaissance avec l’équipe (ce qui ne saurait tarder, mais ne spoilons pas), apprenons donc à les connaître au travers de leur nouveau projet.

Tu vas démarrer, oui ?

Faeria (5)
Des pixels belges sur un site américain, c’est déjà incongru en tant que tel, mais quand on sait que ces gaulois ont en plus osé se lancer dans le domaine du Online Collectible Card Game alors que Blizzard a annoncé Heartstone quelques semaines plus tôt, on imagine que les porteurs du projet ont dû voir une apparition de Sainte Peach dans leur café matinal. Croyant en leur talent et en leur projet, ils décident malgré tout de lancer leur propre campagne de soutien sur le site de financement collaboratif du moment, et grand bien leur en a pris, car des 70.000$ demandés, Faëria récoltera finalement 94.000$, mais surtout un énorme appui du public, qui leur montre qu’il existe une place au soleil pour les projets qui savent se démarquer. Maintenant que la base financière est là, il ne reste qu’à affiner le jeu. Affiner ? Oui, car le fond est déjà fonctionnel, bien loin de certains early accesses que l’on rencontre parfois sur Steam par exemple. Les participants au Kickstarter ont ainsi pu obtenir un ticket pour la bêta complètement fonctionnelle, ce qui est gratifiant quand on sait que certains projets mettent parfois plus d’un an pour arriver chez leurs backers (oui petite console GCW-Zer0, je te vise de mon regard le plus noir pour ton planning de livraison artisanal de plus d’un an).

Le jeu de plateaucartesmonstresressources

Faeria (10)
Que celui qui n’a jamais joué à Magic : l’Assemblée me lance le premier Lotus Noir. J’ai claqué un fric dingue dans toutes ces cartes, avec le risque de me faire braquer mon deck à chaque sortie de la maison de jeunes à l’époque, ou que la plupart perdent leur valeur à la suite d’un changement de règlementation de la part de Wizards of the Coast. Abrakam vous propose une solution plus élégante, moins risquée et surtout moins chère : jouez à domicile à votre CCG, quand vous en avez le temps, et sans rien devoir installer grâce à un jeu jouable par navigateur. N’achetez plus aucune carte, grâce à des microtransactions uniquement cosmétiques. Et surtout, apprêtez-vous à suer et à mériter chaque carte reçue, qui ne s’obtiendra qu’à grands coups de parties âprement disputées.

Le jeu est un mélange de jeu de plateau, de jeu de cartes et de jeu de stratégie. Vous commencez chaque tour avec un nombre de points d’actions, et vous devrez décider comment les octroyer. Allez-vous déplacer vos créatures sur le terrain, conquérir d’autres hexagones pour gérer votre expansion jusqu’aux ressources lointaines, ou piocher de nouvelles cartes ? Le choix doit non seulement être fait par rapport à votre deck, à votre façon de jouer (rush ou défense ?) mais également en fonction de votre environnement, certaines créatures ayant en effet des bonus ou malus selon les sols foulés, vaut-il mieux transformer ce lopin de terre en région aquatique et assurer à vos créatures aquatiques un surplus de puissance substantiel, ou privilégieriez-vous  une immunité pour vos attaquants des sables en créant un désert, gênant par là-même certaines bestioles ennemies ? Quel que soit votre choix, la finalité reste la même, attaquer l’orbe ennemi situé à l’autre coin de la map et protéger le vôtre.

Faeria (9)
Il n’existe que deux ressources, l’or et la Faëria. Les deux sont nécessaires pour obtenir certaines cartes avancées, et si vous pouvez dépenser un point d’action pour obtenir une pièce d’or, la Faëria ne se trouve qu’à certains emplacements de la carte, et nécessite un déplacement qui en vaudra l’investissement. Bien entendu, la production de Faëria dépendra du cycle de la journée, de quoi complexifier encore un peu votre partie.

Ajoutez à cela la possibilité de détruire des terrains adverses, téléporter certaines créatures, et d’autres cartes d’events et vous commencez à imaginer les possibilités tactiques d’une partie.

Draw a card to continue

Faeria (7)
Le jeu est déjà très agréable à jouer pour l’instant, et malgré les mastodontes qui se pressent en face, on sent qu’il a le potentiel pour se démarquer. Le prix fixe qui n’est pas plombé par l’achat de boosters virtuels, pas de pay to win et l’obligation d’être plus malin que son adversaire pour survivre font que chaque partie offre une intensité croissante, et n’est jamais gagnée tant que l’orbe adverse a encore un point de vie. Alors chez Be-Games, on a envie d’y croire, et c’est pour ça qu’on surveille le projet de près. Comptez sur nous pour vous en reparler quand il sera sorti, et n’hésitez pas à mettre leur site dans vos favoris, quelque chose me dit que vous pourriez vite devenir accro quand le jeu sortira ;)

Rendez-vous sur leur site : http://www.faeria.net/

  • Faeria (1)
  • Faeria (2)
  • Faeria (3)
  • Faeria (4)
  • Faeria (5)
  • Faeria (7)
  • Faeria (8)
  • Faeria (9)
  • Faeria (10)
  • Faeria (11)

Comments


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Be-Games 2239 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog