Magazine Cinéma

Casse tête chinois

Publié le 16 décembre 2013 par Dukefleed
Casse tête chinoisTrilogie générationnelle
Xavier touche la quarantaine. On l’avait quitté dans la trentaine au démarrage d’une histoire d’amour avec Wendy. Cà semblait bien parti, mais dans la vie de Xavier très vite les rouages se grippent et le voilà reparti dans une vie où il doit recoller les morceaux. Wendy est partie vivre à New-York avec un nouvel homme et leurs deux enfants. Désireux de vivre une paternité complète, a contrario de son (nos) propre père, il plaque Paris pour tenter l’aventure New-Yorkaise aux côtés de ses enfants. Sur place, Isabelle vit le parfait amour ; et Martine ne tardera pas à venir faire son petit tour avec ses propres enfants pour des vacances. Et voilà, le quatuor reformé pour notre plus grand plaisir.En toute objectivité, on n’est pas en face du film du siècle ; mais surtout devant un feel good movie générationnel. Et cette génération, c’est la mienne. Cédric Klapisch capte très bien l’air du temps et les interrogations de notre époque : l’homoparentalité, la parentalité tout court,… Et tout en douceur, montre au combien notre génération a une vision différente du monde, de la famille, de la vie et du travail que nos propres parents. Et quel bonheur de retrouver ces quatre personnages. On se voie nous même évoluer à travers eux, et la force du film réside ici ; un témoignage réaliste sous forme d’une comédie. Et puis Klapisch apporte une touche très graphique dans les 45 premières minutes, une véritable inspiration. Ensuite, il nous balade dans les rues et les quartiers de New-York, en dehors des sentiers battus. ; une véritable immersion très réussie au cœur des buildings. Même si la toute fin est juste un peu trop gentillette, Klapisch offre dans le final un scénario très futé pour réunir habilement tout ce beau monde dans un même appartement... Mais les années ont passé et rejouer « L’auberge espagnole » est impossible ; une bande de mômes les accompagne dans leurs vies.A mon goût, il n’égale pas « Les poupées russes » ; cependant ce troisième film ne décevra pas les adeptes de ces personnages. Klapisch annonce le clap de fin avec ce film ; vivement qu’il change d’avis ; on serait très heureux de les retrouver dans quelques années tout comme les acteurs ont l’air de prendre beaucoup de plaisir à jouer eux-mêmes.
Sorti en 2013  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dukefleed 11 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine