Magazine Football

AC Milan – AS Roma : résumé et notes

Publié le 16 décembre 2013 par Passionacmilan

MuntariSuite à l’annonce du tirage des 8e de finale de Ligue des champions, Milan doit immédiatement se concentrer sur ses deux dernières rencontres de l’année pour espérer sauver ce qu’il peut rester à sauver. Et quoi de plus évident que de battre des adversaires de valeur pour s’en sortir ? Pour le premier round, c’est donc la Roma à San Siro qui se dressera devant Milan. En l’absence de Birsa, Robinho et El Shaarawy, Allegri décide de faire monter d’un cran Montolivo pour le faire jouer aux côtés de Kaka. Choix original mais nous ne sommes plus à cela près…

La rencontre commence avec une possession de la part de la Roma qui tente d’imposer sa supériorité dans l’antre milanaise. Suite à la période romaine, Milan tente de reprendre le contrôle mais Balotelli et Kaka ne sont que trop isolés pour s’en sortir… La possession milanais est une nouvelle fois soporifique et on peut se demander comment les rossoneri vont pouvoir faire la différence avec des offensives uniquement sur le côté gauche. Au final, c’est la Roma qui ouvrira le score sur un modèle de contre-attaque côté gauche. Destro crucifie Abbiati pour donner l’avantage aux visiteurs. Milan se fait encore avoir bêtement… Le jeu est toujours aussi affligeant mais sur une percée d’Emanuelson sur son aile qui se termine par un centre raté/tir que De Sanctis détourne en corner. Mais sur ce coup de pied arrêté, Muntari détourne le corner d’Emanuelson et Zapata, seul, envoie le ballon dans les filets d’une combinaison fatale tête-genou : 1-1 ! Milan est de retour dans le match. Oui mais la Roma a du caractère et ce n’est que 30 secondes plus tard que Bonera sauve un but tout fait de Bradley en dégageant la balle sur la ligne… OUF ! Derrière, la Roma continue ses assauts avec un De Sciglio complètement débordé mais Zapata est en feu ce soir et revient à deux reprises avec des tacles miraculeux. La mi-temps arrive et Castan sort sur blessure juste avant le coup de sifflet de M. Rocchi (oui, c’est normal si cet arbitre résonne dans vos oreilles…)

La second période reprend et surprise, Abbiati est remplacé par Gabriel suite à une nouvelle blessure. Cela aurait pu être anecdotique sauf que quelques minutes après la reprise du jeu, Gervinho est une nouvelle fois lancé en profondeur et De Sciglio est une nouvelle fois loin derrière… Gabriel sort les pieds en avant et fauche légèrement l’ivoirien à la limite de la surface : pénalty et carton jaune ! Strootman ira convertir cette occasion sans difficulté. Milan se retrouve encore derrière et sans imagination. La défense souffre sur les contres et devant on n’entrevoit aucune étincelle, aucun mouvement. Balotelli fait ce qu’il peut mais n’est définitivement pas aidé par ses coéquipiers. La Roma est même sur le point de prendre le large sans un sauvetage d’Emanuelson. Les romains jouent, font circuler la balle et Milan erre sur sa propre pelouse, telle un fantôme du passé. Triste spectacle alors que Matri entre en jeu… Suite à cela, Milan aurait pu et dû obtenir un pénalty pour un coup de coude de Dodo sur Kaka mais Rocchi ne bronche pas. Les esprits s’échauffe et Kaka sur une vilaine petite faute prend un carton jaune suite à un geste d’exaspération… Derrière, les milanais se jettent sur l’arbitre et notamment Montolivo qui vient contester la décision. Cela lui vaudra aussi un jaune et une suspension contre l’Inter, bravo Riccardo ! Alors que Rocchi (fidèle à lui-même) perd le contrôle de son match, Allegri se retrouve lui aussi exclu. Mais alors que tout semble aller de pire en pire, Muntari égalise contre le cours du jeu et redistribue les cartes. Suite à cela, c’est même le Milan qui se procure de nouvelles occasions et notamment un débordement de De Sciglio qui se retrouve seul pour centrer en force. La balle est repoussée mais il semblerait que cela soit de manière illicite par un romain (je n’ai pas vu le ralenti)… Puis c’est Balotelli qui frappe en force un coup-franc de 20m repoussé très difficilement par De Sanctis. Milan pousse mais ne parvient pas à faire la différence. Le match devient complètement fou de chaque côté et chaque équipe obtient sa balle de match : Gervinho pour la Roma (par deux fois) et Balotelli, seul face à De Sanctis suite à un crochet astucieux mais sa frappe du gauche n’est pas cadrée.

Sensation désagréable tant on voit un Milan peu créatif et à côté de ses pompes et pourtant obtenir un match nul contre la Roma alors qu’au moins un pénalty aurait dû être sifflé… Maintenant Milan doit aborder le derby sans certitudes. Enfin si, celle de devoir encore et toujours se battre !

Les notes :

Abbiati (6) : Rien de spécial à signaler sur sa mi-temps à part évidemment sa blessure… Il serait temps de prendre ta retraite Christian.

De Sciglio (4) : Cela ne me plait pas mais notre perle milanaise a volé en éclat ce soir face aux assauts de Gervinho et Ljajic. Peu en jambes (il n’a que 90 minutes dans les jambes) il a pris le bouillon toute la soirée et les deux buts arrivent de son côté où il n’est pas au marquage. Dommage que son centre en fin de match n’apporte pas un but salvateur.

Bonera (6,5) : Match sérieux de la part de l’italien, petit demi-point supplémentaire pour son sauvetage sur la ligne.

Zapata (7,5) : Quel match ce soir ! Un but et 2 sauvetages miraculeux avec des retours défensifs d’une vitesse… Pour le reste il assure sa rencontre avec quelques relances bien senties et peu d’erreurs commises. C’est ça qu’on veut voir chaque week-end !

Emanuelson (7) : Décidement, c’était la soirée des mal-aimés car si son début de match est assez poussif, le hollandais nous gratifie de sauvetages défensifs extrêmement importants. Le premier but vient aussi sur une action qu’il initie et sur le corner qu’il tire. Il sort sur blessure en fin de match, espérons que cela ne soit pas très grave.

Poli (5) : Très peu de choses à dire tant sa prestation fut quelconque, quasiment invisible durant la totalité de la rencontre.

De Jong (6,5) : Patron au milieu, rien à dire pour Nigel qui rend une copie comme il avait l’habitude de rendre en début de saison.

Muntari (7) : Gros travail de Muntari ce soir. Sa prestation est surtout montée crescendo avec une mise en route très poussive durant la première période mais de retour des vestiaires, c’est un but et un combat de tout les instants qu’il a offert à Milan. On espère encore plus et surtout à chaque match !

Montolivo (3,5) : Objectif ou pas, je suis désolé mais je n’en peux plus ! Comment notre capitaine peut-il rendre des prestations aussi indignes. Quelque soit son placement sur le terrain, il semble lent, à côté de la plaque… Il prend même le soin de contrer une frappe de Kaka en 6m… Et pour couronner le tout, il prend un jaune pour contestation sur une action qui ne le concernait pas et loupe donc le derby. Un mal pour un bien ?

Balotelli (6) : Mario se bat mais il semble peu entouré. On lui demande toujours plus et je veux bien, mais je pense qu’il n’est clairement pas le premier fautif de cette situation. Malheureusement, on regrettera tous sa précipitation sur la dernière action du match où il pouvait largement armer sa frappe du droit pour tenter de la cadrer.

Kaka (5,5) : Des étincelles par moment dans un match où le brésilien n’a pas semblé au niveau physiquement. On lui en demande aussi beaucoup depuis plusieurs semaines et si le coeur est là, il semble que parfois, les jambes ne suivent pas toujours face aux assauts des défenseurs.

Les remplaçants :

Gabriel (5) : Une sortie complètement incontrôlée qui provoque un pénalty (difficile de juger mais son geste est de toute façon raté) et une sortie en retard qui vient assommer Emanuelson. Non définitivement Gabriel n’a pas brillé ce soir.

Matri (/) : non noté

Zaccardo (/) : non noté


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines