Magazine Santé

LAIT et produits laitiers: Crus ou non pasteurisés, rien que du danger – Pediatrics

Publié le 17 décembre 2013 par Santelog @santelog

LAIT et produits laitiers: Crus ou non pasteurisés, rien que du danger – PediatricsIl n’existe aucune raison valable de boire du lait cru, non pasteurisé. Les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants doivent absolument éviter la consommation de lait cru et tous les produits laitiers non pasteurisés, exhortent ces pédiatres du Stanford University Medical Center. Les données de leur examen des risques liés aux produits non pasteurisés, en particulier pour ces groupes de population fragiles, sont publiées dans l’édition du 15 décembre de la revue Pediatrics. Des données qui viennent d’être reprises dans une déclaration de l’American Academy of Pediatrics.

En publiant cette déclaration, l’Académie américaine de pédiatrie adopte la même position que l’American Medical Association, l’American Veterinary Medical Association, l’Association internationale pour la protection alimentaire, l’Association nationale de santé environnementale, la US Food and Drug Administration (FDA) et l’Association mondiale de la Santé.

Cette déclaration intervient alors que le lait cru et les produits issus du lait cru, sont de plus en plus populaires, avec des allégations de santé pourtant non prouvées. Les défenseurs du lait cru soutiennent que les vaches sont en meilleure santé mais les auteurs rétorquent que, même dans les troupeaux sains, il existe quantité d’organismes qui peuvent causer des infections bactériennes graves chez les enfants et les femmes enceintes. Certaines de ces bactéries sont même présentes sur les mamelles des animaux. A contrario, de précédentes études montrent que le lait cru et le lait pasteurisé contiennent en fait des niveaux équivalents de nutriments, (protéines, hydrates de carbone, calcium, vitamines et enzymes). Enfin, la revendication autorisant la consommation de lait cru en cas d’intolérance au lactose n’a jamais été démontrée par des études indépendantes, écrivent les auteurs.

Aucun avantage prouvé sur le lait et les produits laitiers pasteurisés : En revanche, les auteurs dénoncent une incidence «  disproportionnée  » de maladies liées à sa consommation. De 1998 à 2009, 93 foyers résultant de la consommation de lait ou de produits du lait cru, correspondant à 1.837 cas, 195 hospitalisations et 2 décès ont été enregistrés aux US. Contamination par E. coli, Salmonelles ou Campylobacter, ces infections entraînent la diarrhée, de la fièvre, des crampes, des nausées et des vomissements et peuvent devenir systémiques. Les auteurs rappellent qu’avant la mise en œuvre de la pasteurisation, la consommation de lait cru était l’une des principales causes de maladies comme la tuberculose, et de décès infantiles. Enfin, des preuves scientifiques appuient la survie d’Escherichia coli 0157, une souche pathogène d’E.coli qui peut provoquer des symptômes particulièrement sévères dans le fromage au lait cru, même après 60 jours.

Des groupes de population à risque : L’auteur principal, le Dr Yvonne Maldonado, professeur de pédiatrie à l’École de médecine de l’Université de Stanford rappelle ici que le lait cru, qu’il soit de vache, de chèvre ou de brebis et les produits laitiers non pasteurisés sont une source constante d’infections bactériennes très dangereuses pour les femmes enceintes, les fœtus, les personnes âgées, les jeunes enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

En conclusion, c’est une quasi-requête, américaine, d’interdiction nationale et totale de vente du lait et des produits laitiers crus ou non pasteurisés, y compris des fromages au lait cru. Nous avons inventé la pasteurisation pour prévenir ces maladies horribles, conclut l’auteur, il n’y a vraiment aucune bonne raison de boire du lait non pasteurisé.

Source: Pediatrics December 16, 2013 doi: 10.1542/peds.2013-3502Consumption of Raw or Unpasteurized Milk and Milk Products by Pregnant Women and Children

LAIT et produits laitiers: Crus ou non pasteurisés, rien que du danger – Pediatrics
Lire aussi: LAIT et produits laitiers : Il faut "pasteuriser", rappellent les CDC -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine