Magazine Nouvelles

Episode de la guerre des Reflets

Par Alainlasverne @AlainLasverne

 

LANGUE-Serve-copie-1.jpg

GRAPH 77
ous avons pris par la face sud, là où les corps et les encres pourrissaient et glissaient moins le long de la pente et lancé la charge sur ce bastion des figures serves. Rubans de Moëbius en salves, torpilles-mimesis en fréquences aléatoires.

Pendant ce temps-là, pendant que se levait un pâle soleil zébrée sur la page vierge du jour, les crieurs et les doreurs ennemis ont débarqués. Par l'autre côté, naturellement. Ils ont posé des attelles et lancé les contre-mesures. Trop tard, le « je » était à nous. Il s'est écroulé d'un coup, le vide à l'intérieur, mon dieu, le vide à l'intérieur ! Il n'y avait jamais rien eu de vivant là-dedans.

« Vous » a résisté quelques heures, mais nous étions bien plantés sur la dorsale et l'avons matraqué en contre-plongée. Les chaînes d'échos lui firent mal et les avant-coureurs de libre parole purent enfin lancer leurs bolas d'associations sur lui. Il s'écroula dans un grand bruit, roula sur les encres mortes, pour s'écrouler à bas.

« Aller » et « vous » se tenaient la main, ils partagèrent la mort sous les salves déconstructives. Plièrent leurs os en direct, et leurs articulations grincèrent doublement, car il fallait bien que se révélât la monstruosité tapie derrière la feuille d'or les couvrant. Ils criaient tous deux, hurlaient leur nom sans cesse à la face du ciel impavide. Et tombaient nos torpilles et grandissaient leurs ombres à l'infini, révélant le néant sidéral et maléfique de leurs corps. « Illusio, illusio delenda est » souffla l'Envers, et Poiética porta le coup fatal. Ils churent ensemble.

« Asseoir », le roué, plantait ses pieds vermoulus dans le rocher. Longtemps il lutta et il faut reconnaître une certaine arrogance à cet esclave de la mort imagée. Mais Spiration lui troua le corps en plein « o » d'une rafale sémantactique imparable. Il s'illumina soudain. Le feu mauvais qui le nourrissait se retournait contre lui. Sur place, il s'écroula. Sur place nous dansâmes et chantâmes dans le silence inouï de la montagne soudain éclatante, délivrée à jamais des encres sales et des carcasses motréfiées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alainlasverne 2488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte