Magazine Accessoires

Femme de papier

Publié le 17 décembre 2013 par Gentlemanw

L'hiver commence à marquer sa présence, avec les dernières nuits de gel, les feuilles sont toutes tombées au sol, les trottoirs rediennent nature. Le vent passe, bouscule, recompose les tas de feuilles, les passants s'énervent, préférent leur bitume propre , lavé à grands coups de jet d'eau, en toutes saisons. Développement durable, tu t'envoles aussi, et moi, j'observe ce balai permanent, du matin au soir.

aBB-223.jpg

Là chaque jour, à l'aurore, je viens, je me faufile dans mon lieu de travail, quelques mêtres carrés, un univers de mots et de photos, et quelques babioles. Dès 6h30, je vends des journaux à mes habitués, ceux qui viennent en peignoir pour avoir des nouvelles fraîches du monde, pour les déguster avec leur café. Un rituel, avec la neige, avec le soleil, avec la nuit, toujours les mêmes, toujours quelques mots, et les voilà repartis vers leurs escaliers, leur confort. Moi, je suis là, rangeant les unes des people, les gros titres de la crise et quelques pages de mode. 

Elizabeth-Keene-Fashion-blogger-stylist-nordstom-coat-emera.JPG

D'ailleurs je les lis, je prends le temps de feuilleter la mode, car ici je suis en direct sur les tendances. Les pages tournent, je donne un plan de Paris à des touristes matinaux, des chinois peut-être, j'explique avec mon anglais de Belleville où sont les monuments du quartier et souvent j'ai droit à une photo. Je suis une star, un coin de Paris, je reprends mon FEMME MAJUSCULE ou mon CAUSETTE, des lectures pour des cerveaux heureux. S'instruire est encore possible avec le papier, d'ailleurs celui si est recyclé pour la majorité des magazines, alors c'est pratique et cela fait vivre des journalistes. Certes l'inspiration manque à certains, d'autres sont spécialistes des polémiques, mais tant d'autres ouvrent, avec des clefs, avec des mots, nos esprits vers des espaces de libertés, vers des reportages de qualité, dans des paysages lointains, inabordables. Plus encore, certains prennent le temps d'expliquer, de devenir pédagogue dans un monde si stressé, si avide d'informations, mais pas de compréhension. 

CERVIN-0623.jpg

CERVIN-0888.jpg

Oui j'ai une tablette, internet et des connections multiples aux réseaux sociaux, mais j'aime lire, un goncourt délicieux comme celui de cet année, je le dévore, des magazines de mode, mais aussi des articles divers sur les entreprises, sur les femmes, sur les libertés dans le monde, sur le sport parfois. Cosmopolite, avec des pauses rire en survolant les dessins  d'ANNE BD dans un mensuel, je rends la monnaie, je croise les ronchons toujours pressés (de quoi d'ailleurs, sauf de ne jamais dire bonjour et merci), je donne des sourires aux personnes agées, aux jeunes qui cherchent le dernier numéro sur le foot, à toutes et tous. 

Fidèle à mon lieu, j'écris aussi, je mange ma soupe chaude, je regarde la rue, les voitures, les gens, je suis le centre du monde dans mon quartier, même le soleil me tourne autour. Tranquillement, je garde ma vie de femme, des horaires un peu folles, mais un liberté de vie, je n'ai plus d'enfants à la maison, plus de mari, je suis heureuse ainsi, et toujours en contact avec les vivants. Encore un grincheux, suivi d'un turfiste, fidèle à ses habitudes, la pile de journaux, et direction le pmu en face. Des jeunes modeuses, lookées, en short et collants, bottes et gros pull, la jeunesse entre leurs éclats de rire. Tous défilent ici.

CERVIN-8837.JPG

Un coup de vent, je cale avec des pavés parisiens mes piles de magazines, le soleil disparaît, les journées sont courtes, mais les lumières de Noël remplacent le jour, je range un peu, je regarde les vitrines adjacentes, des robes incroyables et scintillantes, une féminité hors de prix pour moi, mais avec le rêve absolu et gratuit dans mon regard.

Vivement demain.

Nylonement


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gentlemanw 8147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte