Magazine Cinéma

Casse-Tête Chinois de Cédric Klapisch

Par Evenusia @Evenusia

CASSE TETE CHINOIS

Sortie le 4 décembre 2013

Avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France...

Synopsis : 

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

Mon avis : 

Voici, quinze ans après l'Auberge Espagnole, le troisième volet de la saga qui clôt admirablement cette trilogie. Klapisch a un talent fou pour filmer les villes de "l'intérieur". Pour Casse-Tête chinois, il a choisi New York mais nous sommes loin ici de la carte postale new yorkaise avec les classiques clichés américains qui n'échappent à aucune comédie romantique. Car c'est aussi de cela que traite le film une comédie douce amère et surtout un constat de la vie, avec ses difficultés et complications qui semblent sans cesse augmenter au fur et à mesure des années.  

Nous retrouvons Xavier (Romain Duris) qui est maintenant separé avec deux enfants. Son épouse Wendy (Kelly Reilly) souhaite refaire sa vie avec un américain et partir pour s'installer a New York. Xavier va la suivre tant bien que mal pour être au plus près des enfants. Voilà comment commence le périple d'une installation dans un pays ou l'immigration n'est pas franchement vue d'un bon œil. Ajoutez pêle-mêle les ruptures, les tromperies, le travail, les enfants, vous obtiendrez... un constat sur la vie. C'est drôle et pathétique à la fois et tellement proche de la vérité. 

Le tout dans un joyeux chaos familial à l'image de cette ville incroyable où les rues sont un vrai sac de noeuds  ! On retrouve avec plaisir Isabelle (Cécile de France) en pleine crise de la quarantaine. Une Audrey Tautou plus à l'aise dans ses baskets que jamais dans son rôle de Martine. La maturité a pris forme pour certains et les difficultés ne sont rien de plus que des étapes a passer alors que pour d'autres ce sont des montagnes a franchir. Heureusement les enfants sont là avec leur simplicité naturelle et leur façon de voir la vie sans aucun problème. 

Allez Klapisch on se revoie dans dix ans pour faire le point ! 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine